Actualités Atelier Résultats financiers

Actia conclut 2019 sur une croissance de 10,9%

La branche Automotive d’Actia vient de tirer le bilan de son exercice 2019 et c’est sur une progression de 10,9 % de son chiffre d’affaires que la société spécialisée dans les équipements de garage et les outils de diagnostic a conclu l’année écoulée. Au cœur de cette progression, l’activité Aftermarket a connu, elle, une croissance de 22,9 % au cours du 4e trimestre.

Si Actia dispose désormais de deux activités principales, l’automobile et les télécommunications, c’est bien la première qui assure au groupe basé à Toulouse l’essentiel de sa croissance. En effet, si en 2019, le chiffre d’affaires de la société au niveau mondial a dépassé pour la première fois les 500 millions d’euros, pour s’établir à 520,4 millions plus précisément, c’est une performance qui doit être mise au crédit de sa branche Automotive.

Avec 43,9 millions d’euros supplémentaires dans son escarcelle, bon pour une croissance de 9,2 % au total, Actia peut se féliciter de la part de son activité automobile dans ce résultat, puisque celle-ci a crû de 10,9 % en 2019 par rapport à 2018, quand l’activité télécommunications, elle, enregistrait un recul de 2,5 %. Au quatrième trimestre, la branche Automotive d’Actia a même permis de sérieusement contrebalancer la chute brutale de la branche Télécommunications sur douze mois glissants (-45,6 %) puisqu’elle a, elle, progressé de 5,5 % dans le même temps, permettant à Actia de boucler son T4 sur un recul modéré de 5,5 % de son chiffre d’affaires.

La télématique : booster de croissance

Selon Actia, «l’activité Automotive, à 122,5 millions d’euros, génère 88,3 % du chiffre d’affaires trimestriel du Groupe», qui ajoute que, «en fin d’année, la progression des activités OEM (Original Equipment Manufacturers, 68,1 % du CA Automotive) est ralentie par la baisse du marché des véhicules commerciaux (bus & cars, poids lourds) et le démarrage laborieux des nouvelles technologies pour le ferroviaire. Ces tendances masquent la croissance générée dans la Télématique (+6,4 %), portée par les solutions pour véhicules légers et compensant le ralentissement constaté depuis deux trimestres pour les poids lourds».

Autre partie du business auto à performer chez Actia, «l’activité Diagnostic Constructeur a continué d’enregistrer un haut niveau de livraisons lié à la saisonnalité des campagnes de renouvellement et aux succès des nouvelles solutions logicielles. Ces bonnes performances commerciales se retrouvent également dans les technologies IHM (Interface Homme Machine) et les chaînes de traction développées par le groupe, avec en particulier une légère reprise des ventes dédiées aux véhicules légers électriques».

L’après-vente pas en reste

Pour Actia, l’activité Aftermarket a elle aussi généré des profits, même si les différents marchés auxquels elle s’adresse n’ont pas performé de la même manière. «La hausse des activités Aftermarket (12,3 % du CA Automotive) s’est confirmée en fin d’année (+22,9 %), confirme l’équipementier. Elle est portée par les produits Contrôle Technique qui ont bénéficié de l’effet habituel des ventes conclues suite au Salon EquipAuto et d’un nouveau contrat aux Philippines. Ceci compense le recul des Équipements de Garage au 2ème semestre et la lente mise en œuvre des succès commerciaux en télématique 2ème monte.»

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction