Il fallait s’y attendre: après les pubs de Feu Vert et de Midas, c’est au tour de Renault et Citroën de déployer des spots TV et radio attaquant leurs concurrents indépendants. L'escalade de cette guerre des réseaux n'est pas du goût de la rechange et la réparation indépendantes, qui se donnent le temps d'évaluer juridiquement ces publicités "dénigrantes". Mais les deux constructeurs n'ont-ils pas également pris le risque de vexer leurs réseaux Motrio et Eurorepar?
«Qui mieux que Renault peut reprogrammer votre Renault»? Voilà le slogan qui pourrait, s’il débouche, accompagner un projet de Renault : proposer aux possesseurs de son parc ancien de reprogrammer les cartographies-moteur pour les faire consommer et polluer moins.
Décidément, la communication des centres auto Feu Vert s’apparente à des coups de pieds dans la fourmilière. Après ses désormais fameux coups de griffe à l’encontre des constructeurs («c’est tellement rassurant de payer plus cher»), voici que le chat remet le couvert dans un nouveau spot télévisé doublé d'une étude BVA sur les prix des pneumatiques. Et cette fois, le félin sort l’artillerie lourde de la publicité comparative...
Autovision a un projet industriel pour Fog, c’est indéniable. Surtout à une époque où contrôle, pré et post-contrôle techniques jouent un rôle croissant dans la vie des ateliers et donc, dans la définition des matériels de garage de demain…
Quel suspens autour de la reprise de Fog! On pensait que les repreneurs avaient jusqu’à ce mercredi midi pour proposer ou paufiner un offre; en fait, ils ont encore jusqu’au 1er octobre. En attendant, le cercle des prétendants s’est déjà élargi. Et peut-être aussi le montant des offres...
L’atelier était l’épicentre du festival de nouveautés Bosch pré-Equip Auto. On se demanderait presque si l’équipementier mondial aux 45 milliards d’euros et aux multiples gammes de pièces n’a pas décidé un recentrage sur le matériel d’atelier. Bien évidemment pas. Mais équipement de garage et pièces détachées sont stratégiquement indissociables...
Dernière ligne droite pour Fog, dans un climat de dernière chance: le redressement judiciaire décidé le 13 mai dernier a été converti en liquidation judiciaire le 13 août, avec continuation de l’activité jusqu’au 31 octobre prochain. Des repreneurs sont bel et bien en lice, qui ont été priés par le tribunal de revoir à la hausse leurs premières offres jugées par lui «insuffisantes»...