Matériel de garage Concentration

Equip Auto 2019 – Fog met en avant les synergies nées du groupe Base

Repris au printemps dernier par le groupe Base, Fog était présent sur Equip Auto 2019 avec un vaste stand servi par un élargissement de l’offre rendue disponible par les multiples marques du groupe. Un discours qui semble avoir fonctionné puisque les résultats commerciaux réalisés lors de l’édition 2017 du salon ont été dépassés dès le troisième jour.

600 m². Il fallait au moins cela à Fog pour lui permettre d’exposer son offre de matériel de garage maintenant qu’elle s’est considérablement élargie grâce aux synergies apportées par le groupe Base, dont l’entreprise française fait partie depuis ce printemps. «Le marché de l’équipement d’atelier est en très forte concentration et Fog n’échappe pas à cette tendance, reconnaît Benoît de Maynadier, Chief executive officer (CEO) de Fog. L’année de ses 90 ans et une quinzaine d’années après la fin de l’ère Facom Fog Beissbarth (FFB), nous sommes de nouveau réunis avec Beissbarth au sein du groupe Base.»

Une assise de 200 millions d’euros

Créé en mai dernier à l’occasion du salon Autopromotec de Bologne, en Italie, le groupe Base réunit en effet Fog et Beissbarth, spécialiste notamment de la géométrie et du recalibrage d’ADAS, mais aussi Werther International, Sicam (produits à la roue), APAC, Tecnotest ou Tecalemit au Royaume-Uni.

Au total, le groupe génère à lui seul quelque 200 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé, dispose de 6 sites de production en Europe -dont le site Fog de Cosne-sur-Loire- et emploie environ 650 collaborateurs. Et Fog, dans tout cela, avec ses 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, peut ainsi se féliciter de faire partie d’un groupe capable d’en remontrer aux poids lourds du marché : Nexion, Dover, Hunter et autres Snap-On, même s’il ne pèse pas plusieurs milliards comme ces derniers.

Des sociétés complémentaires dans le groupe Base

La concentration ne peut se faire à tort et à travers lorsque l’on ambitionne d’aller chatouiller les gros poissons dans l’océan toujours plus dense de l’équipement d’atelier. «Il fallait que le groupe se constitue autour de sociétés capables de s’apporter du complément de gamme et de savoir-faire l’une l’autre, reconnaît Benoît de Maynadier. Et peut-être que, demain, nous rejoindra un équipementier spécialiste du réglophare ? L’idée étant de consolider un conglomérat de spécialistes.» Des spécialistes dont les synergies pourraient permettre de distribuer les produits de certaines de ces marques auprès de différentes typologies d’entreprises ou de canaux.

En France, Fog est fort de ses 12 commerciaux et 25 techniciens polyvalents capables d’assurer le SAV pour chaque produit. Il est donc en situation de représenter à lui seul le groupe Base et l’ensemble de ses marques. «Et désormais, nous allons pouvoir segmenter le marché avec différentes marques selon les cibles visées, appuie le CEO. Ainsi, le banc ADAS de Beissbarth sera commercialisé sous cette marque, les ponts élévateurs le seront plutôt sous les marques Fog ou ABAC selon les cas. Nous sommes en position d’apporter au marché le produit le plus performant et haut de gamme et toucher chaque marché avec chacune de nos marques.»

Ainsi, par exemple, les ateliers du réseau agréé Volkswagen se verront-ils proposer un catalogue Beissbarth. Quant aux ateliers indépendants, ils se verront proposer du Fog dans de nombreux cas.

Double offre sur plusieurs appareils

En géométrie, notamment, Base France peut déjà déployer les bancs CCD ou 3D sous les marques Fog et Beissbarth. Autour de la roue, Fog dispose déjà de certains équipements spécialisés mais les solutions Sicam aussi vont être mises en avant, avec des équilibreuses et démonte-pneus qui vont permettre de doubler l’offre proposée en France par le groupe. L’occasion aussi de récupérer des clients Bosch esseulés…

Côté ADAS, comme déjà évoqué, c’est le produit Beissbarth, avec ou sans géométrie, qui est distribué depuis le 15 octobre, jour d’ouverture d’Equip Auto 2019 : le banc en question est déjà référencé par les constructeurs et d’autres réseaux agréés devraient grossir les rangs de ses clients prochainement.

A partir du 1er octobre, c’est également le groupe Base qui se chargera de la commercialisation et du service après-vente des équipements de garage Bosch… «Cela représente entre 4 000 et 5 000 équipements en France», précise Benoît de Maynadier. Hors diagnostic électronique, bien sûr, que l’équipementier allemand conserve dans sa besace. Fog, qui revendique déjà environ 6 000 contrats SAV actifs, devrait ainsi quasiment doubler le nombre d’équipements couverts par ses services de maintenance et de pièces détachées.

D’autres développements en vue pour Fog

Du côté de la recherche et développement (R&D), Fog, qui dispose de 5 ingénieurs dans son bureau Etudes et Qualité, entrevoit également des synergies possibles. «Les différentes divisions R&D des marques du groupe Base pourront, à terme, travailler à des développements communs afin, pourquoi pas, d’aboutir à des produits personnalisés en fonction de chaque client», ose Benoît de Maynadier.

En tout état de cause, le stand de Fog sur Equip Auto 2019, ses compétences encore étendues et toutes les synergies offertes par le groupe Base ont déjà permis au fabricant de matériel de garage de faire oublier le chiffre d’affaires réalisé sur Equip Auto 2017. Le jeudi 17 octobre, en effet, Benoît de Maynadier nous confiait déjà que le million d’euros glané il y a deux ans sur cinq jours de salon était déjà dépassé au bout de trois jours cette année. «Nous espérions réaliser 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires sur toute la durée du salon», affirmait Benoît de Maynadier au lendemain de l’ouverture au public. A peine 24h plus tard, l’objectif semblait déjà atteint…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction