L’automobile est la première concernée par d’inéluctables mutations dans les transports terrestres. Mais elle s’adaptera petit à petit, souligne une assez réaliste étude du ministère de l’Ecologie qui remet les stressantes révolutions annoncées là où elles auraient dû rester: dans les lentes et gérables évolutions de bon sens...