Carrosserie Coronavirus

Le soutien des assureurs aux carrossiers prolongé

Jusqu’à fin février 2021, les compagnies et mutuelles d’assurance s’engagent à accompagner les carrossiers en ce qui concerne la prise en charge des frais de désinfection des véhicules et l’accélération du règlement des sinistres, comme ils avaient pu le faire jusqu’à l’été dernier. Le CNPA s’en est publiquement réjoui.

Il a fallu ruer dans les brancards et solliciter la Fédération française de l’assurance (FFA) pour obtenir des sociétés qui y adhèrent un accompagnement digne de ce nom envers les réparateurs. Mais les organisations professionnelles représentatives du métier de carrossier peuvent se réjouir : par un courrier daté du 10 décembre, la FFA vient de répondre favorablement aux demandes que lui avait formulé les représentants du métier carrossiers du CNPA, à l’occasion d’une réunion le 25 novembre dernier.

Parmi ses principales réclamations figurait notamment la prise en charge des frais liés à la désinfection des véhicules, car les cas de non-indemnisation sont devenus récurrents depuis la mi-septembre. Face à la baisse d’activité de la première quinzaine de novembre, autrement dit des deux premières semaines du reconfinement, qui ont vu les carrossiers perdre jusqu’à 50% de leur volume de travail, le surcoût qu’impliquait la désinfection des véhicules se faisait d’autant plus sentir sur la rentabilité des entreprises. Désormais, la FFA l’assure : les mutuelles et compagnies qu’elle représente prendront à nouveau en charge l’essentiel desdits frais jusqu’à la fin du mois de février.

Parce que, dans les circonstances actuelles, le temps, c’est plus que jamais de l’argent pour les réparateurs, les assureurs se sont également engagés, par l’entremise de la FFA, à accélérer le règlement des sinistres pour soutenir la trésorerie des artisans carrossiers. Et comme c’était le cas à l’issue du premier confinement, au printemps dernier, le CNPA a reformulé aux compagnies et mutuelles d’assurance sa demande « de gel, même provisoire, des remises sur pied de facture, la prise en compte des tarifs publics, la prise en charge des véhicules de remplacement bloqués chez des clients». Reste à savoir si ces points-là seront bien respectés sur le terrain dans les prochaines semaines.

1 commentaire concernant “Le soutien des assureurs aux carrossiers prolongé”

  1. Qu’il est quand même triste, pour que les compagnies répondent favorablement à ce type de demande, qu’il faille qu’une telle requête doive faire l’objet d’un courrier de (quasi) semonce… Compte tenu du si faible impact sur le global des factures émises, n’eut-il pas été plus intelligent (et productif en terme d’image…) de communiquer sur une telle prise en charge avant que les réparateurs aient à monter au créneau ? Ceci aurait pu permettre d’éviter quelques dérapages de professionnels de la réparation qui ont eu tendance à l’exagération tarifaire… Cette occasion de se montrer juste a une fois de plus été manquée.
    Faudra t-il que, dans le futur, pour chaque sujet de ce type, les deux parties concernées aient à recourir à des réclamations collectives des organes représentatifs professionnels et… à l’arbitrage de la FFA ?
    Que de temps et d’énergie perdus sans compter, encore un peu plus, la dégradation de l’image du secteur…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com