Carrosserie Agrément constructeur

Un Tesla Body Repair Center au cœur de l’Auvergne

Christophe Montmartin a ouvert un centre Tesla Body Repair à Clermont-Ferrand et enchaîne depuis un an avec son équipe un parcours bien fléché par la marque américaine : e-learning en anglais, formation sur l’aluminium, visite à Tilbörg… De son propre aveu, le patron a le sentiment d’apprendre un nouveau métier.

Fasciné par l’avance technologique de Tesla, Christophe Montmartin n’a pas hésité longtemps pour rejoindre le réseau des réparateurs agréés.

« J’ai trouvé le bâtiment juste avant de savoir que Tesla voulait implanter un réparateur agréé en Auvergne. Je n’ai eu que deux semaines pour prendre ma décision, avec un investissement conséquent », lance Christophe Montmartin.

A 47 ans, le patron de l’atelier Tesla est un homme heureux d’accueillir une clientèle haut de gamme dans un atelier aux airs futuristes, qu’il a lui-même décoré. Un ruban de Leds pour éclairer la zone de “detailing” pour contrôler les défauts de peinture, un écran tactile dans le laboratoire jouxtant la cabine Europa neuve avec un système de ventilation optimal…

Depuis 2020, Christophe Montmartin et ses trois collaborateurs enchainent un parcours bien rodé : e-learning en anglais, formations avec le constructeur, déplacement à l’usine de Tilburg (Pays-Bas), agrément soudure aluminium en Allemagne, accréditation clim’. « Tesla impose des formations sur l’habilitation ou le travail sur l’aluminium. Il faut être outillés, avec un équipement spécifique : mallettes pour les amortisseurs ou la purge, règles, cible, supports pour descendre les batteries ou enlever le moteur électrique, banc de redressage, poste à souder alu, aspirateurs anti-déflagration Atex… Sur certaines zones, les épaisseurs de peinture doivent être respectées au micromètre pour garantir le bon fonctionnement des radars. »

Le dirigeant a le sentiment d’apprendre un nouveau métier. « Cet apprentissage des nouvelles technologies avec le constructeur le plus avancé dans ce domaine, est fascinant. Le raccordement à la fibre était nécessaire car Tesla impose des bornes wifi pour les reprogrammations sur la prise informatique ». Avec un taux horaire de 120€ HT, il doit rentabiliser ses investissements. Son atelier est désormais enregistré dans la tablette de chaque voiture roulant dans le monde entier.

Résultat : en cas d’accident, c’est lui qu’on appellera…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur