Carrosserie Peinture

VE : gare aux bonnes températures de séchage

Les véhicules électriques nécessitent une attention particulière au moment de leur mise en peinture. C’est en tout cas l’avertissement que transmet la marque Cromax à ses peintres, en particulier lors du séchage, où la température doit être basse.

La complexité de la réparation d’un véhicule électrique ou hybride ne s’arrête pas à la mise en sécurité de celui-ci. Lorsqu’il s’agit de réparation-collision, sa remise en peinture aussi est rendue plus complexe et plus chronophage. « La réparation des VE, BEV et PHEV nécessite non seulement des précautions de sécurité particulières, mais également des produits particuliers et des considérations d’application spéciales », reconnaît José Da Silva Lopes, responsable formation et service technique Cromax France.

La température de séchage, notamment, est une question décisive. « Un séchage à basse température en raison de la nature sensible des circuits électriques et des batteries [est indispensable], souligne José Da Silva Lopes. Cela est d’autant plus complexe que chaque constructeur automobile a sa propre limite de température maximale à respecter. Nous conseillons toujours aux carrossiers de se familiariser avec les recommandations spécifiques du constructeur au début de la réparation. ».

L’une des raisons pour lesquelles Cromax a conçu son système Ultra Performance Énergie, qui offre des temps de traitement plus rapides pour un résultat optimal et une consommation d’énergie réduite grâce à leur séchage à basse température. Le vernis CC6750 Ultra Performance Énergie, basé sur une technologie de résine unique et brevetée, est formulé pour un séchage rapide à basse température de 30 à 55 minutes à 20°C, et de 10 à 15 minutes entre 40°C et 45°C.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com