Carrosserie Agréments

La FFC alerte sur les négociations annuelles

En pleine période de renégociation des contrats d’agrément qui lient assureurs et carrossiers, la FFC Mobilité Réparation enjoint ces derniers à veiller au respect de leurs droits.

Le secrétaire général de la FFC Mobilité Réparation, Christophe Bazin, encourage les carrossiers à refuser les franchises de gratuité des frais de gardiennage de 30 ou 45 jours.

Rare moment au cours duquel les réparateurs peuvent faire valoir une tarification plus haute avant que la grille des assureurs ne leur soit imposée, l’automne est l’occasion de prendre les devants pour renégocier ses conditions d’agrément. « En cette période économiquement troublée, Il est vital […] de demander la répercussion des multiples augmentations des prix des produits peinture subies en 2021. Sans oublier les hausses des prix du gaz ou du fioul utilisés pour chauffer les cabines de peinture, qui ne peuvent rester à la seule charge des professionnels », insiste la FFC.

L’organisation professionnelle rappelle en outre que les assureurs n’ont pas le droit d’imposer un tarif pour le recyclage des déchets. Ni d’imposer des achats de produits peinture, d’assurances ou de voitures de prêt en contrepartie des volumes d’affaires qu’ils orientent. Par ailleurs, lesdits volumes doivent faire l’objet d’un engagement par écrit de l’assureur envers le réparateur qui lui concède une remise sur son tarif public. Sinon, l’apporteur d’affaires doit « moduler la remise appliquée en fonction des volumes qu’il aura déployé chez ce dernier » selon la FFC.

2 commentaires concernant “La FFC alerte sur les négociations annuelles”

  1. votre discours est celui que tout réparateur aimerait croire.
    malheureusement, dans le monde de la réparation-collision, il y a deux sortes de client: celui qui voue une confiance au constructeur et ne s’éloignera pas des réseaux et celui qui, pour plein de raisons, suivra les indications de sa mutuelle et déposera son véhicule dans une carrosserie agréée, carrosserie qui malheureusement sera sous le joug de ces « partenaires ».
    Partenaires dans les réunions d’informations, fournisseur dans les négociations tarifaires annuelles, et comme tout bon acheteur, la mutuelle épluchera vos coûts et vos retours client et ce, par l’intermédiaire de l’expert qui n’a que le non d’indépendant. De cette analyse commencera une négociation unilatérale dans 80% des cas.
    Un des plus beaux métiers de l’artisanat se meurt de sa volonté d’être indépendant.

  2. Sont mignons à la FFC…

    Les négos avec les assurances c’est: tu reçois la grille tarifaire, tu la signes ou tu dégages.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com