Amapiece.com : le site qui risque de plaire aux carrossiers…

Partagez

Opérationnel depuis un mois seulement, le tout jeune site marchand amapiece.com, fondé par Serge Smadja, pourrait s’avérer un véritable levier à marger pour les ateliers de réparation-collision. Explications…

amapiece

Après les sites internet de vente de pièces de rechange mécaniques commencent à fleurir sur la toile leurs pendants dédiés à la pièce de carrosserie. Proposant des pièces de qualité équivalente, ils constituent en effet une réelle alternative aux tarifs souvent prohibitifs pratiqués par les constructeurs au sein de leur réseau de distribution.
Et parmi ces trublions du marché de la réparation-collision figure le tout jeune site fondé par Serge Smadja, baptisé amapiece.com. Arguant une couverture du parc roulant particulièrement convaincante, il promet en outre des délais de livraison record en plus de prix «made in web». Bref, du tout bon pour les internautes particuliers… mais aussi (et enfin ?) pour les réparateurs !

Une offre particulièrement vaste

S’il ne propose que de la pièce de carrosserie, amapiece.com propose d’ores et déjà une offre parmi les plus riches de pièces de carrosserie de qualité équivalente : «Nous sommes les distributeurs pour la France de Van Wezel, grand spécialiste belge de la pièce de carrosserie (NdlR : sous sa marque Equipart, pour l’anglicisme «equivelant parts» ou pièce équivalente) et de pièces mécaniques liées à un choc (typiquement le radiateur par exemple), et qui propose plus de 30 000 références, explique Serge Smadja. D’autres fournisseurs de pièces de carrosserie devraient venir compléter le catalogue pour proposer une offre la plus complète possible.»

Bien évidemment, il y a dans l’Hexagone une limite à cet exercice : «nous ne proposons pas de pièces de carrosserie équivalentes pour les modèles de véhicules des constructeurs français», précise son fondateur, et ce afin de ne pas entrer dans de longs (et certainement houleux) débats avec les constructeurs nationaux, qui préservent encore jalousement leur droit de propriété sur le design de leurs pièces. Si Serge Smadja ne s’interdit pas dans le futur de proposer une offre pour nos modèles nationaux, «cela ne se ferait dans tous les cas qu’en pièces d’origine», insiste-t-il, ce qui, au-delà du volume, ne s’avère pas très intéressant en l’état car ne laissant que très peu de marge au fournisseur et au professionnel montant la pièce. En revanche, le site propose des pare-boue même pour les véhicules français : cette pièce, non visible, ne tombe pas en effet sous le coup de la protection des dessins et modèles…

Pour l’heure amapiece.com se cantonne au périmètre de la carrosserie, mais son fondateur réfléchit à élargir éventuellement l’offre à certaines familles de produits en pièces mécaniques fréquemment remplacées dans le cadre d’un choc avant par exemple.

Du prix et des engagements

Pure player oblige, le site marchand promet des prix fortement dépositionnés par rapport aux tarifs pratiqués au sein des réseaux de marque, de l’ordre de -50 à -60%, précise Serge Smadja.
«A ma connaissance, nous sommes actuellement parmi les rares (les seuls ?) à nous engager sur des délais de livraison fermes à J+1, déclare le fondateur du site amapiece.com. En cas de non respect des délais annoncés, nous remboursons les frais de port.» Coûteux pour le chef d’entreprise ? A voir : travaillant avec les « expressistes » Chronopost et France Express, il déclare que les délais ont jusqu’ici été respectés pour 97 à 98% des commandes…
Au-delà, le résultat semble être là puisque les avis clients (de vrais avis, contrôlés notamment par Trust-Pilot ou eKomi) sont pour l’heure plus que positifs.

BtoC… toB ?

Il est à noter la proportion déjà intéressante de commandes générées par la population des professionnels, de l’ordre de 25% après un petit mois seulement d’existence du site. «Dès qu’un internaute a acheté une pièce chez nous, explique Serge Smadja, il la fait livrer la plupart du temps chez son carrossier ; ce dernier est donc le premier à constater nos délais de livraison, et nos prix. En règle générale, il commande à son tour dans la journée…» Ou comment, après le concept BtoBtoC développé par Bosch et son programme Easy Way, l’on trouve sa variante BtoCtoB : le site utilise les consommateurs finaux –finalement les meilleurs ambassadeurs pour ses produits– pour convaincre les professionnels de la réparation-collision ! Quoi qu’il en soit, le fondateur du site assure que le business model est solide car amapiece.com est «un site déjà rentable», après un mois d’existence…

Des professionnels qui pourraient logiquement être tentés : avec des prix défiant toute concurrence par rapport aux réseaux constructeur, mais s’adossant à un partenaire sérieux qu’est Van Wezel, les carrossiers pourraient par ce biais retrouver une marge sur les pièces qui leur fait de plus en plus défaut à l’heure actuelle !

D’ailleurs, le fondateur du site marchand entend bien développer cette clientèle professionnelle. «Dès le mois de juillet, annonce-t-il, nous allons mettre en place une offre commerciale exclusivement dédiée aux professionnels et leur octroyant une remise supplémentaire lorsqu’ils passent commande», annonce Serge Smadja.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (64 votes, moyenne : 4,58 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “Amapiece.com : le site qui risque de plaire aux carrossiers…”

  1. premiere cde chez eux il encaissent d abord ma piece est perdue dans la nature la petite interlocutrice que j ai au bout du fil n en a rien a foutre aucun contact client et surtout je suis toujours en panne un conseil messieurs dames les valeurs sures restent les gens comme oscaro ou mister auto je ne suis pas actionnaire chez eus mais avec eux toujours bon contact client et la piece deans les delais pour le meme prix

  2. Euh la pièce carrosserie adaptable hors constructeurs FR n’a rien de nouveaux en France, il existe déjà plusieurs fournisseurs pro. Je vois pas trop en quoi ce site révolutionne quelque chose ou j’ai pas compris la subtilité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*