L’ANEA contre AXA (suite): les régions mobilisées

L’ANEA poursuit sa récente campagne contre AXA. Les régions sont mises à contribution pour étudier  tous les effets des méthodes de l’assureur et remonter les infos en vue d’une réunion nationale prévue le 9 octobre. Parallèlement, un courrier d’AXA a entr’ouvert les portes d’une négociation…

ANEA_AXA_Regions

Cliquez sur le document pour l’agrandir

Le bras de fer entre l’ANEA (Alliance Nationale des Experts en Automobile) et l’assureur AXA se poursuit, au moins sur le papier. Comme prévu dans son courrier dénonçant les méthodes de l’assureur (voir «L’ANEA s’attaque à AXA… et au BCA !»), les présidents de régions d’ANEA ont été réunis le 4 septembre pour définir le format et le calendrier de réunions locales destinées à réunir les adhérents du syndicat professionnel et recenser ainsi leurs doléances contre AXA.

Négociations entr’ouvertes ?

Le programme des réunions qui s’étend jusqu’au 26 septembre prochain, fera l’objet de compte-rendus qui seront synthétisés par le secrétariat général en vue d’une réunion nationale planifiée pour le 9 octobre. «Cette réunion nationale, où chacune de vos régions sera représentée par trois personnes, servira à établir notre plan d’action face aux méthodes d’AXA», précisait une note d’ANEA à ses adhérents en date du 8 septembre.

Parallèlement, AXA est sorti de sa réserve le 1er septembre en envoyant un courrier de deux pages à l’ANEA. Un courrier destiné à minorer les tensions et à entr’ouvrir des chemins de négociations. Reste à savoir si le syndicat d’experts les empruntera et surtout, comment…

A suivre…

 

2 commentaires concernant “L’ANEA contre AXA (suite): les régions mobilisées”

  1. Et le bla bla continue !!!
    Il n’y a pas besoin de réunions supplémentaires pour savoir quelles sont les pratiques d’Axa et du BCA…
    Tous les jours, on en entend parler chez les réparateurs ou les assurés, tous mécontents de la gestion BCA mis sous pression par l’un des ses principaux actionnaires.
    Il faut de l’action et dénoncer l’existence même du BCA qui n’est pas en conformité vis à vis de la Loi.

  2. Bonjour.
    Moi je dis que la seule solution c’est de faire appliquer le recours direct partout et le mandatement de l’expert directement par le propriétaire du véhicule comme la loi le prévoit normalement afin d’éviter que le BCA ne prennent la main sur le marche l’expertise.
    Certains pensent que les négociations restent possibles… mais les actionnaires ne le voient pas du tout comme ça.
    Ces personnes sont en recherche permanente du profit quoiqu’il en coûte et au mépris de toutes les lois régissant notre métier comme l’assureur AXA a pu nous le montrer ces derniers temps.
    Alors arrêtons de nous faire manipuler car le but ultime des assurances et de gouverner et de régir l’ensemble de la professions expert via les mercenaires du BCA.
    Il est grand temps de passer à l’action…
    À bon entendeur.
    David

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction