Carrosserie : les peintres doivent se protéger plus

Partagez

Les peintres ne se protègent pas assez ! Les fabricants de peinture tentent, chacun à leur manière, de rappeler ces règles connues de tous, mais parfois oubliées…

Selon un audit sécurité, étude réalisée en octobre dernier par le groupe BASF Coating auprès d’une centaine de carrosseries, les carrossiers-peintres sont généralement bien sensibilisés à la protection des voies respiratoires. 85% utilisent en effet des masques anti-poussière lors des opérations de ponçage et 92% des masques à cartouche filtrante lors des opérations de mise en peinture. Si l’on voit la bouteille à moitié vide, cela signifie quand même que 15% des professionnels ne se protègent pas lors d’une opération de ponçage…

Mais ils sont surtout moins sensibilisés quant à la nécessité de se protéger la vue et l’ouïe. Une indication qui vient prouver, s’il le fallait, que d’une manière générale les peintres négligent une partie de leur protection. Et ce n’est pas parce que les produits sont réputés moins  »toxiques » -avec par exemple l’arrivée des base à l’eau- que les protections (masques, combinaisons, gants etc.) doivent êtres réduites ! Ainsi, si 70% disposent de lunettes de sécurité, pas moins de 63% reconnaissent ne pas les porter systématiquement ; de la même manière, sur le plan auditif, si 90% d’entre eux ont accès à des protections auditives, 49% admettent ne pas les utiliser systématiquement.

Rappels constants

Comme l’explique Erwan Baudimant, responsable des ventes pour les deux marques du groupe BASF, R-M et Glasurit, «nous agissons à plusieurs niveaux sur ce point : tous les ans, notre réseau de distribution mène une campagne de sensibilisation appelée «Safety Week» pour rappeler les risques de l’activité et les moyens de s’en protéger. Aussi, pour sensibiliser les jeunes professionnels, nous profitons de l’opportunité du Concours Best Painters, dans lequel nous avons intégré dans l’édition 2016 des critères de notation sur ce sujet. Par ailleurs, nous sensibilisons les réparateurs lors des visites sur site ou en formation. Dans ce sens, nous assurons une promotion active du Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie édité par le SIPEV (NdlR : Syndicat national des Industries des Peintures, Enduits et Vernis)».

Un livre auquel PPG et Lechler font également largement référence auprès de leurs distributeurs et surtout lors durant leurs stages de formation. Le directeur des ventes et distribution pour le Groupe Axalta Coating Systems, Laurent Oliveras, rappelle que depuis 2012, le fabricant a mis en place la charte «Green-Act» et que sa signature est proposée à l’ensemble des partenaires distributeurs. Elle a pour objectif de matérialiser un cadre au sein duquel ces derniers respectent les plus hauts standards en matière de sécurité et d’environnement dans la distribution des produits du groupe. «Tous les acteurs de la chaîne (les trois marques du groupe Axalta -Cromax/Standox/Spies Hecker-, ses clients distributeurs et, en aval, les carrossiers) s’inscrivent ainsi dans un cercle vertueux, créateur de valeur, explique-t-il. Par ailleurs, en 2013, Axalta a commencé à se préparer au projet de nouvel étiquetage des produits chimiques».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,50 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*