3M révolutionne son système de préparation de peinture simplifié

Partagez

La toute première génération du PPS de 3M était une révolution : le PPS 2.0 va encore plus loin ! Le système de peinture à godets jetables est devenu un best-seller dans le milieu de la carrosserie et le fabricant américain a trouvé le moyen, vingt ans après le lancement du concept, de revoir sa copie… en mieux !

Deux P, un S, trois lettres signifiant beaucoup dans un atelier de carrosserie. Car le système de préparation de peinture simplifié a tout simplement rendu la vie des peintres en automobile plus facile lorsque la solution a été lancée, à la fin des années 1990. L’innovation est devenue, assez rapidement d’ailleurs, la référence historique et qualitative du marché de par l’offre complète de godets à poches jetables qu’il comporte, variable dans ses dimensions, ses adaptateurs, ses accessoires, et de par ses conditions pratiques d’utilisation (pas de mise à l’air, pulvérisation multidirectionnelle, etc.).

Une belle marge de progression pour 3M

Néanmoins, malgré ses qualités, le PPS avait encore une marge de progression certaine, eu égard aux critiques formulées par ses principaux utilisateurs : les peintres. Poche indissociable du godet rigide, difficulté à remplir à nouveau, débit approximatif en fin de poche, manipulation et propreté des bagues de serrage à revoir, quantité de peinture limitée, déchets plastiques fréquents, montage et démontage sur adaptateur difficile, absence de filtration spécifique pour les apprêts, manque de visibilité à travers le godet lorsqu’il est sale…

Bref : 3M, concepteur de la solution, a revu sa copie en capitalisant sur les caractéristiques recueillant les suffrages des pros et en améliorant ce qu’ils reprochaient à l’ensemble. Ainsi est né le PPS 2.0, système conçu par les peintres, pour les peintres. Le couvercle des godets a ainsi été revu et sa forme de dôme rend ainsi disponible une plus grande quantité de peinture et reçoit des filtres grand diamètre. Le débit s’en trouve amélioré et la pulvérisation uniformisée, le tout pour moins de risques d’éclaboussure. Le système de verrouillage du PPS a également été revu : son pas de vis intégré permet, en un quart de tour, de fermer le godet plus rapidement.

Plus de propreté, de visibilité, de praticité…

Côté connexion au pistolet, c’est également plus simple qu’auparavant : l’adaptateur, plus large, solidarise davantage le pistolet et le godet, pour une stabilité accrue. En outre, l’adaptateur en question est désormais plus facile à nettoyer. La fenêtre de visibilité dont sont dotés les godets du PPS 2.0 permet de vérifier en permanence la quantité de peinture restante et de maintenir la poche avec la main lorsque le peintre enlève le couvercle. Le godet, plus stable lorsqu’il est posé sur son adaptateur, permet désormais de stocker la poche à l’envers, garantissant que le filtre fixé dans le couvercle soit maintenu immergé, ce qui réduit la consommation de couvercles par la même occasion… et de peinture, puisque ce qui n’a pas été encore utilisé peut l’être par la suite.

3M a désormais choisi d’inclure un nouveau godet avec ratios de mélange dans chaque carton de PPS, ce qui permet aux peintres de continuer avec un godet propre afin de diminuer toute perte de productivité liée à la contamination et à l’agglomération de peinture. Les échelles de mélange affichées sur chaque nouveau godet permettent d’ailleurs de dispenser les peintres de recourir aux traditionnels pots de mélange. En effet, la peinture peut être directement mélangée dans la poche et les échelles servir ainsi aux peintres à jauger correctement leur préparation. Disponible en quatre tailles différentes (200 ml., 400 ml., 650 ml. et 850 ml.), le PPS 2.0 permet ainsi d’effectuer la peinture d’éléments de taille très différente, d’un simple panneau à quatre panneaux entiers.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*