Nos lecteurs ont du talent ! Réactions de lecteurs
Nos lecteurs réparateurs ont des choses partinentes à ajouter à notre article sur l'enquête de 60 millions de consommateurs leur reprochant d'être réfractaires à l'offre en pièces de réemploi. Voilà donc leurs commentaires, qui montrent pourquoi ils sont légitimes à résister à l'obligation et souvent dans l'intérêt des consommateurs. Des contributions déjà complétées par 4 nouveaux lecteurs !
Tribunes libres Réparation-collision
Comme en témoigne le nombre de commentaires sur notre récent article sur la campagne de rappel de 2 500 véhicules achetés d'occasion suspectés d'être des épaves roulantes, le sujet continue de polariser les acteurs de la réparation-collision. Et l'observateur attentif du secteur qui nous avait déjà transmis une tribune en octobre dernier à ce sujet ressort à nouveau sa plume acérée...
Pièces Mondialisation
C'est une quasi-certitude pour beaucoup d'observateurs avisés : d'une façon ou d'une autre, un 4ème acteur nord-américain majeur s'intéresse activement au marché planétaire de la pièce et des services. Après les Américains LKQ et GPC, puis le Canadien Uni-Select, qui peut être ce nouveau concentrateur potentiel de la distribution automobile mondiale ?
Autodistribution Talbot, fort d'une délégation de 630 réparateurs clients et 40 collaborateurs, a consacré 24 heures pleines à une venue festive sur Equip Auto. Une visite aussi réussie que dense (et même très “danse” au Paradis Latin) qui, pour le distributeur, est une preuve supplémentaire que le salon est à la fois utile et incontournable...
Dans le cadre d’un sinistre avec tiers non identifié, un automobiliste a reçu de la part de son assureur un courrier d’ouverture de dossier lui offrant, parmi les nombreux éléments d’information à renseigner, de recourir tout simplement à l’expert… de son choix ! Signe que l’idée d’une expertise librement choisie ferait son chemin chez les donneurs d’ordres ?
Tribunes libres Expertise & assurance
Suite à notre article intitulé “Faux VO/vrais VGE (suite) : un scandale… dans le scandale ?”, paru dans la foulée de la mise en délibéré du procès d’un expert et de vingt-six réparateur dans le cadre d’une affaire d’épaves roulantes à Evry (91), notre lecteur-observateur du secteur de la réparation-collision et des assurances a tenu à s’exprimer de nouveau afin de souligner que d’autres acteurs de la filière pouvaient tirer bénéfice de la démarche de l’organisation professionnelle : les assureurs.