Témoignage Pneus usagés: «Nécessité d’un appel au calme»

Partagez


«…En effet, il devient à la mode, afin de se faire entendre, de menacer de tout casser dans de plus en plus de professions. C’est un point de vue qui ne me satisfait pas: des solutions sont alors trouvées dans l’urgence et donnent lieu à des «raccommodages»; tout le monde rentre chez soi et le problème n’est en aucun cas résolu de façon pérenne. Ne suivons pas cet exemple…
Dans ce cas, notre profession souffrirait d’un déficit de notoriété qu’elle a déjà du mal à compenser: aller voir son garagiste est presque toujours ressenti comme un passage obligé et onéreux; il nous serait en outre difficile de nous prétendre une profession écologiquement responsable. En outre, ce genre d’action irresponsable nous priverait probablement du soutien d’un député influent acquis à notre cause (NDLR: voir «Enfin, ça bouge!»), mais qui renoncerait à défendre ce dossier si ce genre d’action stupide était mené….
En ce qui me concerne, je n’ai jamais cautionné ce genre d’agissement et ne le ferai jamais. La concertation a pour moi beaucoup plus de valeur et d’efficacité que cette mode qui consiste à tout casser et à salir les symboles de la République pour se faire entendre…
Je respecte la position d’ALIAPUR: il était nécessaire pour cette société de se faire entendre en réagissant: peu a été fait pendant des années sur ce dossier, que ce soit du côté des autorités comme de celui des organisations professionnelles, puisque les pneus usagés étaient malgré tout traités…
Des gens travaillent sur ce dossier qui avance rapidement. C’est pourquoi je pense qu’il faut appeler à la raison et à un comportement responsable en ne se livrant pas à de tels actes. La situation redeviendra normale à mon humble avis d’ici la fin du printemps
».
Frédéric Blin – Garage Blin SARL – 51320 Sommesous

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*