55 carrossiers ont déjà répondu à notre appel à témoins sur la relation entre carrossiers et assureurs. Et d'autres sont même venus commenter les témoignages. Ces carrossiers ont souhaité rester très majoritairement anonymes, traduisant la peur, parfois le désespoir que leur inspire le pouvoir jugé croissant et exorbitant des donneurs d’ordres. Ces 55 témoignages racontent aussi -surtout- l’amour d’un métier qui se délite sous la pression des contraintes financières et de procédures pesantes qui remettent en question le geste de l’artisan, le geste de l’artiste. Ces témoignages en appellent bien sûr d’autres. Ils peuvent aussi être positifs. Alors, n’hésitez pas: ils seront tous transmis aux fédérations professionnelles, aux têtes de réseaux, aux experts et bien sûr aux assureurs. Les mots peuvent parfois adoucir les maux...