Publi reportage

Guide de démarrage rapide Qapter : 4 conseils pour une prise de photos précise des dommages

Une photo vaut mille mots. Dans ce contexte, la bonne prise de photos pourrait valoir des centaines d’euros. Avec les nouvelles technologies et les services de prise de photos guidée, il n’a jamais été aussi simple pour un assuré de créer son dossier de sinistre automobile. Les photos prises peuvent ensuite être analysées pour une identification plus rapide et précise des cas de perte totale, l’estimation d’un pré-chiffrage des coûts de réparation et ainsi raccourcir les délais de gestion.

Bien sûr toutes les photos ne se valent pas. Il n’est pas nécessaire d’être un photographe professionnel pour prendre les photos adéquates des dommages du véhicule. Cependant, pour s’assurer d’une gestion sans accros, quelques indications sont à mettre en application.

Suivez ces 4 astuces pour une prise de photos optimale :

1-Photos du véhicule sous tous les angles : pour une estimation précise des dommages, une prise de photos de tous les angles du véhicule est nécessaire. La plupart d’entre nous ne saurons pas exactement quels angles prendre en photos, mais ce n’est pas grave. Les systèmes d’estimation efficaces vous proposeront un service de prise de photos guidée, comme cela est le cas dans notre plateforme. Avec la solution de prise de photos guidée de Solera, l’utilisateur sera accompagné grâce à des masques correspondant au modèle exact de son véhicule lors de la prise de photos. Cette technologie indique exactement à l’utilisateur les angles du véhicule à prendre afin de réaliser une estimation précise.

2-Veiller à ce que l’environnement du dommage soit propre : avoir une vue dégagée et non déformée des dommages du véhicule est nécessaire pour réaliser une estimation sur photos pertinente et pour entraîner les algorithmes informatiques. Dans la réalité ce n’est pas toujours possible. Pour de meilleurs résultats, il faut veiller à ce que la carrosserie autour du dommage soit propre et avec le moins de marque possible afin que les résultats ne soient pas faussés.

3-Optimiser les gros-plans : prendre en photos des dommages mineurs participe également à la précision du chiffrage. De manière générale, il est préférable de prendre de prendre le plus de gros-plans possible. Ces photos sont importantes pour les algorithmes d’apprentissage, et permettent d’éliminer les interférences de l’environnement de la zone des dommages. Comment et combien prendre ces photos ? Assez proche pour identifier aisément le détail des dommages, tout en conservant une vue du véhicule suffisante pour permettre la localisation de la pièce ou de la zone du véhicule.

4-Prendre les photos à la lumière du jour : si l’accident se produit de nuit, attendez le lendemain pour prendre des photos de jour. Si la luminosité est trop sombre, les algorithmes d’IA et les acteurs du dossier sinistre auront du mal à identifier tous les détails nécessaires.

Pour plus d’informations sur la prise de photos guidée de Solera, visitez le site https://qapter.com/intelligent-modules/guided-image-capture/