Le « best of » du mois

Les articles des 31 derniers jours qui vous ont le plus intéressés

Ces articles ont généré 241157 vues au total.

Le motif Covid-19 pourrait bien ne pas suffire à justifier les demandes de chômage partiel déposées par les entreprises faisant partie des activités autorisées à ouvrir par le décret du 15 mars dernier, malgré l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement. C'est l'avertissement que lance, ce vendredi 20 mars, le CNPA à l'attention de ses adhérents et de tous les professionnels de la filière aval de l'automobile, en attendant un décret qui doit venir incessamment sous peu préciser les choses...

Un arrêté ministériel, paru au Journal Officiel, est venu le confirmer ce lundi 16 mars au matin : les commerces d’équipements automobiles et activités d’entretien et réparation de véhicules automobiles ainsi que de véhicules, d’engins et de matériels agricoles sont autorisés à ouvrir malgré le passage au stade 3 de l’épidémie de coronavirus Covid-19. Les centres de contrôle technique, eux, peuvent rester ouverts, sous condition d'autorisation préfectorale...

Le CNPA vient de confirmer la publication aujourd'hui de 25 ordonnances et du très attendu décret traitant du chômage partiel. En attendant une analyse de ces textes promise par l'organisation professionnelle, en voilà les premières tendances...

Stéphane Antiglio, le président de PHE, a pris une décision lourde. L'essentiel du réseau de plus de 350 magasins Autodistribution DOIT rester ouvert. Il l'a prise dès les premières heures de l'entrée dans le stade 3, celui du confinement. Et ce, par conviction : «Nous nous sommes mobilisés dès samedi pour que l'on soutienne la nécessaire mobilité de tous les véhicules. Ils sont essentiels à l'effort de guerre qu'exige la crise sanitaire».

Nous avons relayé hier vos commentaires croissants à nos articles tentant de pister les éléments de compréhension et d’action dans la situation inédite qui paralyse la France. Force est de constater que la peur gagne hélas sur le bon sens ; que l’individualisme craintif gangrène le civisme. Mais si l'après-vente ne se hisse pas à la hauteur des défis pandémiques, tout risque bel et bien de s'arrêter...

Le confinement venu, l'univers de l'entretien-réparation se trouve évidemment fort dépourvu. Hier, il semblait encore essentiel de voir les ateliers rester ouverts au nom d'une mobilité aussi essentielle que la santé, le gite ou le couvert. Aujourd'hui, les volontés s'étiolent nettement. Qui a raison et qui a tort ?

Comme il l'a promis en début d'après-midi, le CNPA a procédé à l'analyse du décret de ce matin sur l'activité partielle, passé au prisme de la convention collective nationale. Voilà ses constats au travers de trois notes téléchargeables à la fin de cet article.

Le Medef vient d'informer le CNPA que le gouvernement va apporter plusieurs modifications aux règles applicables à l'activité partielle par voie de décret dès demain et d'ordonnances, dans le courant de la semaine ou, au plus tard, la semaine prochaine. De bonnes nouvelles très attendues si le contenu du décret correspond bien à ces informations...

Le stade 3 de l'épidémie de coronavirus Covid-19 et le confinement qui en découle génèrent des situations qui complexifient encore la décision d'ouvrir ou non son atelier. A l'image de la réparation-collision qui, en l'absence d'experts en automobile sur le terrain, invités à expertiser à distance par la CFEA, voit nombre de carrossiers bloqués dans les travaux des véhicules en cours et rend le suivi VE plus compliqué pour les carrossiers comme pour les assureurs... qui pourraient envisager d'autres solutions, à terme.

L'ensemble des professionnels du secteur communiquent tous azimuts pour prévenir leurs clients, partenaires et fournisseurs. Nous avons construit trois "fils d'info" sur les réseaux sociaux, qui permettent de suivre "en live" les messages des uns et des autres. A vous de vous connecter pour lire ces infos en détail. Ce fil concerne les acteurs de la filière, dont les organisations professionnelles...

La FNA vient de proposer aux pouvoirs publics la mise en place d'un service pouvant permettre à tous ceux qui doivent rester mobiles d'identifier des professionnels ouverts ou acceptant les urgences. Dans la même idée, le CNPA a entrepris de compléter son annuaire d'adhérents par un onglet permettant de localiser ceux qui peuvent recevoir des clients pendant cette période de confinement. Objectif : rendre facultative la réquisition de professionnels...

Alors que la France est passée ce week-end au stade 3 de la lutte contre la pandémie du coronavirus, les futures conséquences économiques du confinement plongent dans l’angoisse nombre de professionnels dont ceux des services de l’automobile – quand bien-même ceux-ci ont été autorisés à rester ouvert durant ces prochains jours. Pour apaiser la situation, la Fédération bancaire française vient de se fendre d’un communiqué assurant le soutien des banques françaises envers leurs clients, notamment les commerçants et les PME qui seraient le plus exposés…

Devant le faible nombre de véhicules à examiner depuis le début du confinement et, dans le même temps, l'absence de décision de l'Etat quant à la fermeture de leurs centres, les principaux réseaux de contrôle technique ont écrit un courrier commun au ministère de la Santé pour réclamer la suspension des agréments centre et contrôleur pendant toute la durée du confinement ainsi que le report de 40 jours des échéances de contrôle et de contre-visite.

La Direction Générale du Travail, reprise sur le site du ministère du Travail, vient de préciser les obligations de l'employeur en matière de sécurité sanitaire des employés. Si elle ne clarifie pas l'ensemble des craintes des chefs d'entreprise, elle a le mérite de définir un cadre plus précis des droits et obligations des chefs d'entreprises comme des salariés. Un guide du travail en garage est aussi diffusé par le ministère du Travail, en attendant le guide de prévention en préparation avec IRP-Auto...

La Feda, avec la CGI, vient de diffuser l'analyse des domaines où le gouvernement peut dorénavant intervenir suite au vote dimanche soir de la loi d'urgence. Cela ne présuppose pas des décisions que le gouvernement prendra. Il s'agit de la liste des domaines où il pourra intervenir en dérogation si nécessaire du droit du travail et d'autres législations actuellement applicables.

Qu'ils soient réparateurs, concessionnaires, distributeurs, transporteurs, indépendants ou sous enseigne, tous communiquent sur leurs actions, leurs numéros d'urgence, leurs volonté de rester ouverts ou d'agir... Dans ce fil mis à jour alimenté quotidiennement depuis le 20 mars, retrouvez leurs messages mobilisateurs et leurs actions qui montrent que tout l'écosystème se lève et se mobilise pour servir !

Dimanche après-midi, le CNPA a interpellé Jérôme Salomon (directeur général de la Santé), Yves Struillou (directeur général au Travail) et Thomas Courbe (directeur général aux Entreprises) sur les diverses confusions qui bousculent les entreprises des services et nuisent à leur organisations comme à leur visibilité juridique et financière...

Autodistribution a tenu vendredi à détailler le dispositif déployé dans toute la France pour rester malgré tout à la disposition des marchés VL et PL. Une décision réaffirmée dès les premières heures du confinement à tous les niveaux de l'entreprise, ont souligné devant la presse Stéphane Antiglio et l'état-major du groupe. Et ce, en dépit d'une activité qui s'est effondrée jusqu'à -70% dans les régions les plus sinistrées...

Alors que les messages annonçant les fermetures se multiplient ces dernières heures, le Président de la République Emmanuel Macron a exhorté les entreprises à continuer leur activité. Les distributeurs et les réparateurs auto, pourtant habilités à rester ouverts, sont en effet de plus en plus nombreux à suspendre leur activité. Etat des lieux non exhaustif des enseignes encore ouvertes et de celles qui ont fermé boutique le temps du confinement...

L'ensemble des professionnels du secteur communiquent tous azimuts pour prévenir leurs clients, partenaires et fournisseurs. Nous avons construit trois "fils d'info" sur les réseaux sociaux, qui permettent de suivre "en live" les messages des uns et des autres. A vous de vous connecter pour lire ces infos en détail. Ce fil concerne les enseignes de réparation, dont les RA1, RA2 et multimarque...

Surprenant non-dit d’un récent communiqué de Distrigo que nos contacts du monde de la distribution traditionnelle nous ont permis de décoder : l’arrivée récente d’un panel de nouveaux équipementiers a aussi pour but de compenser… la sortie des pièces équipementières Bosch du catalogue Distrigo. Et ce, en France seulement…

On sait l'Italie en avance d'une semaine sur nous en matière d'impact de confinement sur l'après-vente. Nous avons donc joint Marc Aguettaz, directeur de GiPA Italie, pour sentir la température du marché italien et la façon dont son après-vente subit l'événement. Guère rassurant...

Le réseau de pneumatiques et d'entretien VL, VUL et PL Euromaster a décidé de garder environ 40% de son réseau ouvert pour maintenir un niveau de mobilité et de sécurité performant pour tous ceux qui sont amenés à se déplacer. Un service minimum pour que l’approvisionnement des magasins, des pharmacies, les déplacements des soignants, mais aussi de ceux qui doivent aller se soigner, puissent continuer à s’opérer dans les meilleures conditions partout en France.

Alors que les arrêtés du gouvernement ont autorisé les entreprises d’entretien-réparation à demeurer ouvertes pendant la période de confinement, de nombreuses questions demeurent dont  celle du chomage partiel et aussi -surtout ?- celle de la responsabilité juridique, voire pénale, du chef d'entreprise...

L'ensemble des professionnels du secteur communiquent tous azimuts pour prévenir leurs clients, partenaires et fournisseurs. Nous avons construit trois "fils d'info" sur les réseaux sociaux, qui permettent de suivre "en live" les messages des uns et des autres. A vous de vous connecter pour lire ces infos en détail. Ce fil concerne les fournisseurs et partenaires, dont les équipementiers et les distributeurs...

A en croire une confidence encore non vérifiée d'un grand assureur, la sinistralité automobile aurait chuté de 97% depuis le début du confinement. Soit une économie allant au moins de 723 millions d'euros jusqu'à 1,755 milliard. Ces chiffres semblent crédibles : à en croire au moins le GiPA Italie, le kilométrage moyen transalpin a chuté de 86%. A écouter les acteurs du marché de la réparation-collision, les ateliers français sont quasiment à l'arrêt. Et si les assureurs profitaient de cette manne inattendue pour aider leurs partenaires carrossiers, eux qui sont depuis toujours appelés à soutenir la rentabilité des assureurs ?

Nos articles d'hier concernant les réactions aux mesures de confinement des différentes fédérations professionnelles et des divers acteurs de la filière ont généré de nombreux commentaires de la part de nos lecteurs professionnels qui, petit à petit, semblent dans leur majorité se résoudre, en un consensus tacite, à une fermeture citoyenne de leur atelier et/ou de leur magasin.

Malgré les turbulences et les incertitudes liées aux mesures de confinement, la profession de réparateur est en train de se mobiliser pour identifier les ateliers ouverts. Mais si l'on voit émerger des stratégies de mise en commun des moyens et des informations, la dispersion des initiatives reste la norme quand l'intérêt public du moment réclamerait des acteurs de la filière une démarche générale...

Pour garder le moral pendant que la vague virale ballotte en tous sens l'économie, l'industrie automobile et les entreprises de services, on peut déjà commencer à se demander comment peut s'organiser une sortie de crise forte des constats qu'elle nous aura forcé de prendre en compte. Cette première partie réfléchit à la façon dont les constructeurs, en tête de la chaîne alimentaire de tout le secteur, pourraient convertir en opportunités les risques monstrueux qui frappent à leur porte...

Les professionnels du contrôle technique ont été entendus ! Le gouvernement vient d'acter un report de 3 mois des échéances de contrôle technique et de contre-visites pour les VL, et de 15 jours pour les PL et véhicules de transport en commun : une circulaire de la Ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, est venue le confirmer avant un arrêté publié au Journal Officiel, prévu ce mardi 24 mars.

PSA Aftermarket s’organise à tous les niveaux pour permettre d’assurer la mobilité des automobilistes, de la commande de pièces jusqu’à la réparation des véhicules dans ses réseaux en passant par le soutien à ses client réparateurs...

Nos lecteurs nous en avaient informés, beaucoup de professionnels s'en plaignent : toutes les préfectures n'interprètent pas de la même façon les autorisations d'ouvrir et parfois même, les autorisations de circuler. Ici, un réparateurs est obligé de fermer ; là des livreurs de pièces sont empêchés de circuler. Dans une note, le ministre de l'Intérieur vient de mettre bon ordre chez nos zélées forces de l'ordre...

Alternative Autoparts continue de se développer en accueillant simultanément dans ses rangs trois nouvelles plateformes, toutes trois membres, jusqu’en janvier dernier, du réseau Sirius : Marseille Dépôt, DAPAM et SBD. Ce qui porte désormais à 13 le nombre de plateformes que compte le groupement. En attendant, Sirius, qui n’a toujours pas récupéré de nouvel adhérent, en est réduit à seulement quatre sites…