Le « Best of » de l’année

Les 40 articles les plus lus au cours des 365 derniers jours sur apres-vente-auto.com!

Ces articles ont généré 501156 vues au total.

Apres-Vente, le Mag’

(43958 vues) - 22 Juil 2020 / 0 commentaire

La mission d’Après-Vente Auto est inscrite dans son nom : notre revue s'est donnée pour vocation de vous permettre d’appréhender les grandes tendances de l’évolution de la rechange et la réparation. C'est aussi le seul journal professionnel qui soit écrit par ses lecteurs, grâce à l'analyse permanente des clics générés chaque mois par une moyenne de 60 000 ouvreurs/cliqueurs d'un ou plusieurs de nos articles en ligne.

Des taux de conformité du parc étonnamment hauts, des taux de défaillances incroyablement bas et ce, dans des départements pourtant peu réputés en matière de pouvoir d'achat et d'entretien de parc roulant. Les statistiques officielles du contrôle technique français recèlent quelques aberrations qui, aussi surprenantes et évidentes soient-elles, ne semblent pas susciter de réaction des pouvoirs publics ou des têtes de réseaux de contrôle technique...

Le motif Covid-19 pourrait bien ne pas suffire à justifier les demandes de chômage partiel déposées par les entreprises faisant partie des activités autorisées à ouvrir par le décret du 15 mars dernier, malgré l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement. C'est l'avertissement que lance, ce vendredi 20 mars, le CNPA à l'attention de ses adhérents et de tous les professionnels de la filière aval de l'automobile, en attendant un décret qui doit venir incessamment sous peu préciser les choses...

Un arrêté ministériel, paru au Journal Officiel, est venu le confirmer ce lundi 16 mars au matin : les commerces d’équipements automobiles et activités d’entretien et réparation de véhicules automobiles ainsi que de véhicules, d’engins et de matériels agricoles sont autorisés à ouvrir malgré le passage au stade 3 de l’épidémie de coronavirus Covid-19. Les centres de contrôle technique, eux, peuvent rester ouverts, sous condition d'autorisation préfectorale...

Une pénurie de livraisons en pièces de rechange Renault, inédite par son importance et sa durée, agace les concessionnaires, les agents et les clients réparateurs indépendants depuis plus de deux mois. Hier, malgré une tendance à l'amélioration, la solution semblait encore à trouver...

Des pièces de carrosserie avouées «non commercialisables» par Renault pour une Dacia Logan MCV de moins d'un an et un véhicule de remplacement dur à obtenir au motif que ladite Logan n'est pas en réparation dans le réseau au Losange : c'est la drôle d'histoire racontée par Hervé et Catherine Trémouillaux dont la voiture est immobilisée depuis fin novembre 2019...

Après un dépeçage en règle courant 2019, les restes du Groupe Laurent ont été mis en liquidation en fin d'année. La triste fin d'un distributeur qui, après avoir longtemps régné en maître sur le sud-est de la France en inspirant le respect de tout un secteur, n'a probablement pas su voir les temps changer...

A en croire une confidence encore non vérifiée d'un grand assureur, la sinistralité automobile aurait chuté de 97% depuis le début du confinement. Soit une économie allant au moins de 723 millions d'euros jusqu'à 1,755 milliard. Ces chiffres semblent crédibles : à en croire au moins le GiPA Italie, le kilométrage moyen transalpin a chuté de 86%. A écouter les acteurs du marché de la réparation-collision, les ateliers français sont quasiment à l'arrêt. Et si les assureurs profitaient de cette manne inattendue pour aider leurs partenaires carrossiers, eux qui sont depuis toujours appelés à soutenir la rentabilité des assureurs ?

Stéphane Antiglio, le président de PHE, a pris une décision lourde. L'essentiel du réseau de plus de 350 magasins Autodistribution DOIT rester ouvert. Il l'a prise dès les premières heures de l'entrée dans le stade 3, celui du confinement. Et ce, par conviction : «Nous nous sommes mobilisés dès samedi pour que l'on soutienne la nécessaire mobilité de tous les véhicules. Ils sont essentiels à l'effort de guerre qu'exige la crise sanitaire».

Le CNPA vient de confirmer la publication aujourd'hui de 25 ordonnances et du très attendu décret traitant du chômage partiel. En attendant une analyse de ces textes promise par l'organisation professionnelle, en voilà les premières tendances...