Résultats de la recherche pour "note de la matmut"

Suite à la diffusion d’une enquête sur les dérives du “coût moyen sinistre” dans son édition du 4 juin dernier, l’émission “Turbo”, sur M6, fait face à l’ire de l’ANEA. Le principal syndicat d’experts en automobile y dénonce officiellement les propos polémiques tenus par un expert, sous le sceau de l’anonymat, qui mettaient en cause les pressions assurantielles sur les experts concernant ce fameux coût moyen…

Durant son congrès annuel, l’ANEA a mis en avant un récent arrêt de la  Cour de Cassation du 2 février dernier qui semble confirmer le rôle économique et régulateur de l’expert quant aux prix pratiqués par les carrossiers. Le dossier est-il définitivement entendu ? Loin de là, réagissent les organisations professionnelles qui considèrent cet arrêt comme une décision d’espèce, pour le moins incongrue et qui n’aura pas de conséquences jurisprudentielles…

Les assureurs ne veulent pas du libre choix du réparateur, on le sait. L’arme espérée létale qu’ils déploient contre lui, c’est le “rôle économique de l’expert”, cette notion floue que les donneurs d’ordre veulent maintenant étendre jusqu’à étouffer chez les carrossiers tout espoir né de cette loi. Les fédérations de réparateurs l’ont compris : l’expert est en l’occurrence plus victime de sa situation de dépendance que…

Qu’ils réclament une expertise contradictoire, qu’ils ne répondent pas aux convocations de la partie lésée ou qu’ils fassent tout simplement traîner les dossiers de règlement des victimes d’accidents non responsables, les assureurs essaient tant bien que mal de tuer dans l’œuf la pratique du recours direct. Pourtant il existe, dans le Code des Assurances, un article qui légitime purement et simplement cette pratique ! Et un expert libéral de la Côte d’Azur, fervent pratiquant du recours en droit commun, a su l’utiliser à bon escient auprès de ses clients…

Plus animée, la seconde table ronde du congrès de l’ANEA, dédiée à la charte de bonnes pratiques experts/réparateurs, a permis de constater la volonté de faire progresser les relations humaines et professionnelles entre les deux parties concernées, mais aussi de soulever quelques points de désaccord non encore résolus. Qui devraient l’être bientôt ?

Comme elle nous le laissait entendre quand nous essayions vainement d’obtenir de sa part une réaction à la note Matmut que nous révélions le 13 février dernier, l’ANEA (Alliance Nationale des Experts en Automobile) a réservé ses commentaires à ses seuls adhérents. Elle a pris la forme d’un courrier adressé le 24 février à ces derniers qui, s’il nous écorne au passage, n’apporte pas de réponse sur le fond du problème…

la Ligue Des Droits de l’Assuré (LDDA), une association défendant les intérêts des consommateurs face aux assureurs, nous a fait parvenir sa «Lettre ouverte au monde de l’assurance». Inspirée en cela par notre récente révélation de la note Matmut/AMF, l’association prend position pour défendre le « libre choix » avec une analyse qui ne déplaira pas aux carrossiers et aux experts…

1 2