Pièces Digital

Oscaro : l’excellence logistique, “colonne vertébrale” du pure player

Le site marchand Oscaro a ouvert à la presse les portes de son second site logistique de Cergy Saint-Christophe. Vitrine de l’excellence logistique du pure player, il tient pour une bonne part à la qualité de service et à la promesse client…

2 kilomètres de convoyeur, 16 000 alvéoles, des pics à 30 000 colis/jour: le site d'Oscaro à Cergy Saint-Christophe est à la dimension du leader français de la pièce en ligne...

2 kilomètres de convoyeur, 16 000 alvéoles, des pics à 30 000 colis/jour: le site d’Oscaro à Cergy Saint-Christophe est à la dimension du leader français de la pièce en ligne…

Oscaro dispose de deux sites logistiques qui expédient quotidiennement plusieurs dizaines de milliers de colis à travers la France voire, à l’étranger. Le premier site ‘historique’ est implanté à Argenteuil (95). Le second, plus récent puisque inauguré en 2016, se situe à Cergy-Saint Christophe dans le même département. La visite de ce dernier a permis de mieux mettre en valeur un des piliers de l’entreprise, dont l’objectif premier est une promesse client de délais raisonnables : la logistique.

«Oscaro, ce n’est pas seulement du virtuel, un site web et un catalogue électronique, déclare Jan Löning, directeur général du pure player internet. Ce sont aussi deux sites logistiques, employant environ 300 collaborateurs en moyenne, et en capacité d’expédier quotidiennement jusqu’à 30 000 colis (NdlR : récent pic d’activité observé le 10 juillet dernier). Dévoiler les coulisses de ce fonctionnement, c’est montrer que la supply s’avère être pour Oscaro une véritable colonne vertébrale

Logistique optimisée

Et le site de Cergy-saint Christophe en impose. Avec quelques 22 000 m² de surface (contre 13 000 ‘seulement’ pour celui d’Argenteuil), le centre logistique le plus récent d’Oscaro avance l’expédition de 10 000 colis par jour en moyenne. Soit, avec trois pièces en moyenne par colis, 30 000 pièces de rechange, accessoires et autres consommables pour l’entretien et la réparation des véhicules des clients internautes…

Le site se divise en 4 cellules de 6 000 m² chacune afin de réceptionner, stocker, préparer, expédier et gérer les retours. Véritable centre névralgique de Cergy, la zone de réception absorbe quotidiennement une centaine de livraisons des fournisseurs. Il faut dire que les trois quarts des flux sur le site concernent le «cross-dock», autrement dit le flux de transit qui voit les marchandises réceptionnées quasi-immédiatement acheminées à la préparation des colis.

La moitié du business avec 7 000 références

Pour une préparation optimale de ces derniers, une zone de stockage accueille 2 000 références avec la possibilité d’augmenter sa capacité de stockage à 7 000. Pourquoi aussi peu de références en stock lorsque le moindre des distributeurs traditionnels en avance au moins 10 ou 15 000 ?

«Avec ces fast movers, nous réalisons 25% de notre CA», explique Laurence Corchia, directrice supply chain d’Oscaro. Et avec 7 000 références, c’est tout bonnement la moitié de son business qui est atteinte. Les 991 000 autres, disponibles sur le site marchand (Oscaro annonce 1 millions de références), ne pèsent ainsi ‘que’ l’autre moitié de son activité. Ou comment disposer sous la main d’un stock aussi restreint que pertinent -synonyme d’une immobilisation financière réduite- tout en étant capable de revendiquer un catalogue électronique B2C parmi les plus riches du marché.

2 000 m de convoyeurs

Le site de Cergy s’appuie principalement pour la préparation des commandes sur un convoyeur de plus de 2 km (60% des flux de commande passent par la mécanisation), qui voit une cohorte de bacs acheminer les pièces, issues du stock ou de la réception journalière des fournisseurs, vers deux zones de préparation des colis après que chaque entrante ait été au préalable scannée afin d’être affectée à une commande.

La zone suivante sera définie par la place où, parmi 16 000 alvéoles, sont entreposées les autres pièces de la commande en préparation. Dans une cellule attenante, le colis est finalisé avec l’éventuel ajout de disques de frein ou d’un embrayage, deux typologies de pièces traitées différemment pour éviter au maximum de fastidieuses manipulations de la part des opérateurs. Le colis, pesé après chaque étape de préparation, est acheminé vers l’un des quais d’expédition où l’un des camions de 7 transporteurs le prend en charge. Une mécanique bien huilée, qui n’accuse que 5% de taux de retour.

Tutos et data en stocks

Autre particularité du centre logistique de Cergy : il accueille le studio où sont tournés tous les ans une centaine de tutos afin de démystifier les interventions sur les véhicules. Le site en héberge plus de 2 000 dont certains ont été vus des centaines de milliers de fois…

L’un des axes de travail actuellement porte sur l’exploitation de la data afin d’anticiper au mieux les pics de commande, généralement le week-end et en début de semaine, avec pour objectifs de peaufiner ses réapprovisionnements et éviter toute rupture de charge dans la chaîne logistique, mais aussi de dimensionner au plus juste ses équipes sur le site logistique…

 

Pas encore de MDD ni de centres de montage

Évoqué lors de la précédente conférence de presse d’Oscaro en juin dernier : le lancement de la MDD à son nom, annoncé pour cette année. Si Jan Löning ne s’est pas dédit sur le sujet, aucune date n’a été donnée pour le moment. Elle semble devoir se faire encore attendre, la crise sanitaire et ses effets sur l’activité ayant très vraisemblablement recentré les équipes sur le retour à la normale de l’activité avant d’envisager le bouclage de nouveaux projets.

Et l’été semble avoir été profitable pour Oscaro. Resté ouvert pendant la période de confinement, il a effectué, à l’image de sa maison-mère PHE (Autodistribution) un ‘départ lancé’ qui lui a permis de retrouver un niveau d’activité quasi-normal. Il a même enregistré un pic d’activité évoqué plus haut lorsque, au début des vacances, il a dû expédier quelque 30 000 colis sur une journée.

Même prudence du directeur général sur le thème d’une tendance à la ‘phygitalisation’ des acteurs du secteur, visiblement rendue nécessaire pour crever le plafond de verre qui cantonne jusqu’ici les pure players internet au seul périmètre des do iteurs ou, dans une certaine mesure, du do it for me.

Les récents rapprochement d’eBay avec Feu Vert pour le montage des pneus achetés sur la marketplace américaine, ou encore celui de la place de marché allemande Daparto avec la plateforme d’intermédiation GoodMecano pour le montage, ni d’ailleurs face à son premier concurrent français Mister-Auto qui n’a pas non plus de telles pudeurs… 

L’absence presque dogmatique de stratégie de montage chez Oscaro ne semble pas préoccuper Jan Löning. En tout cas pas pour le moment : «Bien sûr, nous regardons attentivement ce qui se passe dans notre écosystème, explique-t-il. Mais nous souhaitons avant toute chose capitaliser sur notre savoir-faire pour bien faire les choses.»

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction