Pièces Economie circulaire

Opisto renforce son organisation

Toujours en croissance malgré le coup d’arrêt provoqué par le confinement, le marché des pièces de réemploi est propice au développement des entreprises du secteur. C’est le cas d’Opisto, qui a recruté neuf collaborateurs, créé dix postes et revu son organisation en quatre pôles distincts.

Laurent Assis Arantes et Johan Branca, fondateurs et directeurs généraux d'Opisto.

Laurent Assis Arantes et Johan Branca, fondateurs et directeurs généraux d’Opisto.

Neuf collaborateurs de plus et dix postes créés en dix mois, l’équivalent d’un tiers de son effectif actuel : seul les entreprises en plein développement peuvent se permettre de telles actions en termes de ressources humaines. C’est dire combien, malgré le confinement des mois de mars à mai, le marché des pièces de réemploi (PRE) est suffisamment porteur pour offrir à ses acteurs des opportunités de grossir.

Parce qu’avec 460 centres VHU partenaires, 43 millions de pièces comptabilisées depuis dix ans dont 3 millions sont disponibles à la vente en ce moment, Opisto est devenue une valeur sûre de ce secteur. Et pour être encore plus pertinent sur ce marché de la pièce d’occasion, la start-up a lancé une nouvelle dynamique de recrutement en janvier 2020 afin de réorganiser ses services, du support client à la comptabilité en passant par le développement Fullstack, le marketing, les produits, les grands comptes, les partenariats, la communication et les relations externes.

Par la même occasion, la société qui était organisée en six pôles a été réorganisée en quatre : Engineering & Product, Business development & Consumer service, Customer support et enfin Marketing & Communication.

Ces trois derniers pôles ont été l’objet de promotions internes avec à leur tête Nicolas Proupech pour le deuxième, Sandrine Naejus pour le troisième et Elodie Gomet pour le quatrième. Le premier, Engineering & Product, a été maintenu sous la responsabilité de Soumow Dollon. Désormais forte de 30 collaborateurs et toujours conjointement dirigée par ses fondateurs, Laurent Assis Arantes et Johan Branca, Opisto peut à présent se projeter vers une année 2021 qu’elle espère un peu plus clémente sur le marché de la réparation.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction