Pièces Pneumatiques

Pneus : un marché d’octobre soutenu à l’aube du reconfinement…

Alors qu’une belle dynamique sur ce mois d’octobre pouvait laisser espérer atteindre les volumes écoulés en 2019, l’annonce du second confinement est venu brisé net l’élan. Et ce, alors que le SPP souligne que la parution du décret « hiver » soutenait le marché des pneus hiver et 4 saisons…

Malgré un mois d'octobre dynamique, l'espoir de retrouver les volumes de vente de 2019 s'éloignent avec le second confinement...

Malgré un mois d’octobre dynamique, l’espoir de retrouver les volumes de vente de 2019 s’éloignent avec le second confinement…

Le Syndicat des Professionnels du pneu (SPP) a dévoilé les chiffres du marché français du pneu pour le mois d’octobre. Le segment des pneus TC4 a enregistré une hausse de 4,5 % par rapport au même mois en 2019. Et si les ventes de pneus tourisme n’ont que modérément progressé (+2,8 %), celles des pneus SUV/4×4 et surtout des pneus pour camionnette enregistrent des hausses autrement plus franches avec respectivement + 10,7 et + 16,6 %.

Élan brisé…

Sur les 10 premiers mois de l’année, les volumes de ventes ont reculé 12,8 % par rapport à la même période de l’année précédente. Mais derrière ce chiffre se cache une réelle dynamique de reprise post-confinement : le SPP rappelant en effet qu’il s’était effondré de -34,2 % à fin avril, après 6 semaines d’arrêt d’un premier confinement dû à la crise sanitaire.

Et du côté du segment des pneus PL, les ventes de pneus sur le mois d’octobre ont continué de bien se comporter (+4%) et les pneus rechapés bondissent de 10,4 % sur la même période. Sur les dix premiers mois 2020, les ventes de pneus PL sont ainsi quasiment parvenues à retrouver leur équilibre, avec -5,4 % seulement par rapport aux 10 premiers mois de l’exercice précédent.

Cette embellie constatée depuis a toutefois pris une fin avec le second confinement annoncé sur le mois de novembre. C’est d’autant plus regrettable estime l’organisation professionnelle que la parution du décret sur la règlementation des équipements en zone de montage (décret ‘hiver’) avait commencé à profiter aux ventes de pneus hiver et toutes saisons…

… malgré la nouvelle règlementation
Le marché en octobre a pu profiter du démarrage des ventes de pneus hiver et toutes saisons... avant le reconfinement

Le marché en octobre a pu profiter du démarrage des ventes de pneus hiver et toutes saisons… avant le reconfinement et l’annonce de pistes fermées.

En effet, octobre est le mois où démarrent traditionnellement les ventes de ce type d’équipement, avant d’atteindre leur pic en décembre. Et cette année, le démarrage a été franc avec une hausse de 10,5 % pour les pneus hiver et de quelque 18,4 % pour les pneus VL toutes saisons. Ce phénomène trouve son explication dans la parution du décret ‘hiver’ qui, bien que n’entrant en vigueur qu’au mois de novembre 2021, aura très certainement fait anticiper l’achat de pneus hiver ou toutes saisons pour une partie des automobilistes concerné par le décret. Mêmes performances sur le segment des pneus PL, lui aussi concerné par ce décret, où les produits toutes saisons ont bondi de 20,6 % en cumulé sur 12 mois flottants. Au point de représenter 1 pneu neuf vendu sur 3 !

« Depuis le début de l’année, les professionnels du pneu sont restés solidement mobilisés pour apporter le meilleur service possible à leurs clients, malgré une situation complexe, analyse Dominique Stempfel, président du SPP. Les dernières tendances nous donnaient l’espoir d’une bonne fin d’année et d’un atterrissage proche de l’équilibre. La parution du décret ‘hiver’ que nous réclamions avec insistance pouvait également nous être favorable en incitant certains utilisateurs à anticiper leur équipement dès 2020 ».

Mais le nouveau confinement et les incertitudes liées à la situation sanitaire, combinés à une météo très clémente et des stations de sport d’hiver encore fermées, « fragilisent cette reprise. »

Marques B en hausse, MDD en baisse…

Comme les baromètres précédents, celui du mois d’octobre vient confirmer la bonne tenue des ventes de pneus des marques B. Celles-ci voient en effet leurs volumes progresser de 17,1 % et ce, au détriment des marques premium, qui fléchissent légèrement de 1,5 %. Dans la partie basse du mix produit, les marques Budget ont connu une hausse de 5,3 % de leurs ventes, continuant de prendre des parts de marché aux pneus vendus sous les MDD qui reculent quant à eux de 4 %.

Sur 12 mois glissants, les marques A sont passées de 57,8 à 55,8 % de parts de marché tandis que les marques B pris 1,4 points, de 19,9 à 21,3 % de parts de marché.

A noter enfin que sur ce marché en octobre, les négociants spécialistes affichent de belles performances sur leurs segments historiques, avec notamment 15,7 % de parts de marché sur les ventes de pneus 4×4 et SUV et 19,7 % pour les ventes de pneus pour camionnettes. Ils ont aussi pu profiter, au moins pour un mois plein, du redémarrage des ventes des pneus hiver et toutes saisons avec respectivement 23,7 et 36,9 % de parts de marché.

Sur cette période, les centres auto et réparateurs rapides semblent avoir davantage souffert de la crise sanitaire, bien qu’ils demeurent, au cumul depuis janvier, leader du marché sur le segment des pneus tourisme.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar