FIEV : mauvais chiffres 2013

Partagez

La Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules a communiqué les chiffres sur l’activité 2013. Des chiffres synonymes d’un net ralentissement…

logo_fiev

En 2013, les ventes des usines françaises des équipementiers pour automobile ont atteint 15,1 milliards d’euros. Par rapport à 2012, les ventes enregistrent ainsi une baisse de 6,7% ! Dans le détail, on peut s’apercevoir que les équipementiers ont dû faire face en 2013 à une baisse sur les deux marchés où ils interviennent : d’une part les ventes aux constructeurs mondiaux pour la première monte ont reculé de 6,3% par rapport à 2012 pour atteindre 12,8 milliards d’€, d’autre part les ventes réalisées avec le marché après-vente (en France ou à l’étranger) accusent elles aussi un repli franc, de 8,8%, pour atteindre 2,3 milliards d’€.
A noter également : bien que les exportations soient en recul de 5,3%, elles continuent de progresser dans les ventes totales réalisées par les équipementiers pour atteindre désormais 55% ! D’ailleurs, les statistiques douanières font état pour la branche «équipements d’automobiles» d’un solde commercial excédentaire de 2,16 milliards d’€, soit une hausse de 27%. Si cette performance doit s’apprécier à l’aune de la part donc toujours plus importante de l’export dans le total des ventes réalisées par les équipementiers, elle traduit aussi en parallèle un repli des importations, repli lié à une baisse d’activité dans l’Hexagone…
Enfin, avec 76 400 personnes employées au 31 décembre 2013, les effectifs de la profession ont continué de se contracter de 2%.

Bilan prévisible
In fine, ces mauvais chiffres ne sont pas une surprise. En effet, tandis que les usines d’assemblage des constructeur désertent progressivement la France (le recul sur l’année 2013 atteint notamment 11,6% pour la production de véhicules légers quand celle-ci se révèle stable au niveau européen, avec une très légère baisse de production de 0,3%), l’activité de l’après-vente n’a pas permis de rattraper cette contre-performance pour les ventes réalisées avec la première monte.
Après-Vente Auto s’était fait l’écho de chiffres dévoilés en mars dernier, à l’occasion de la réunion presse annuelle de l’Autodistribution (voir «Réparateurs et carrossiers : les mauvais chiffres 2013…»), et issus de plusieurs sources telles l’institut I+C, l’Observatoire Conjoncturel de la Rechange Automobile ou encore des données DWH : -3,6% pour les carrossiers, -3% pour les MRA, -2,3% pour les RA1 et RA2… Seuls les centres auto et spécialistes s’en seraient sortis, avec +0,8% sur un général marché de l’entretien courant qui affiche -1,3%….

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*