Alibaba.com (suite): la Bourse s’ouvre aux contrefacteurs en ligne

Partagez

Initialement prévue en août, l’introduction en Bourse d’Alibaba.com, le site géant chinois de ventes en ligne, devrait finalement avoir lieu mi-septembre. En attendant son mirifique «Wall Street, ouvre-toi !», la e-caverne recèle toujours moult contrefacteurs de pièces… et de toutes choses commercialisables, ce qu’aucun des analystes prédisant la plus belle levée de fonds de l’histoire ne vient souligner…

alibaba_logo

En juillet dernier, nous vous révélions la façon dont la e-caverne d’Alibaba.com pille déjà les grandes marques de la pièce automobile. Si nous nous étions alors intéressés au contenu peu orthodoxe de ce site chinois géant de ventes en ligne et à ses très exotiques offres commerciales, c’est parce que son entrée en Bourse à Wall Street était alors planifiée pour courant août. Elle annonçait l’arrivée massive du e-mastodonte sous nos latitudes : la formidable levée de fonds prédite comme l’une des plus importantes de l’Histoire (15 à 20 milliards de dollars attendus !) doit en fait financer la mondialisation de son activité encore pour 85% chinoise.

La foire aux contrefacteurs, toujours…

Notre inquiétant —et bien solitaire— constat d’alors reste hélas le même : la porte d’Alibaba.com s’ouvre sans état d’âme sur une massive contrefaçon de pièces. Au moment où nous écrivions ces lignes, il suffisait toujours de taper le nom d’équipementiers reconnus dans le moteur de recherche d’Alibaba.com pour accéder à tout un univers de contrefacteurs venus de toutes les régions du monde. A la suite de notre précédent article d’ailleurs, plusieurs grands équipementiers ont mobilisé leurs services juridiques pour analyser l’offre pour le moins ambigüe du site…

Ce qui a pour l’heure changé, ce sont les délais de cette entrée en Bourse. L’opération a été légèrement décalée à mi-septembre, date qui devrait cette fois être respectée : la tournée mondiale d’Alibaba.com pour séduire les investisseurs va commencer incessamment…

Les superbes… comptes d’Alibaba

Elle devrait réussir, car tout a été savamment planifié pour soutenir la performance financière attendue de cette méga-introduction : d’avril à juin 2014, le chiffre d’affaires d’Alibaba a progressé de 46% pour afficher un alléchant 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros) ; quant au bénéfice net, il atteint lui aussi le propice résultat de 1,99 milliard de dollars (environ 1,5 milliard d’euros). Soit trois fois plus que l’an dernier !

On ne peut évidemment rêver plus belle et plus opportune carte de visite pour s’en aller massivement cueillir des investisseurs. Naturellement entichés de e-commerce, ces derniers sont en outre éblouis par la valorisation d’Alibaba.com aujourd’hui estimée par les analystes entre… 130 et 250 milliards de dollars (99 à 190 milliards d’euros) !

Avec une telle valeur, il n’y a plus de voleurs qui tiennent sur Alibaba, fussent-ils contrefacteurs de pièces (et de toute chose qui se vend) et fussent-ils bien plus nombreux que les 40 immortalisés par le conte éponyme. Et avec de tels comptes, il n’y a de toute façon plus de conte qui tienne, aussi immoral s’annonce-t-il…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 2,75 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*