Automechanika 2014 – NGK investit un nouveau marché

L’équipementier japonais NGK lance pour la rechange une gamme de sondes de température de gaz d’échappement…

NGK_sondes

La bonne humeur régnait sur le stand NGK-NTK à Automechanika. En effet, Damien Germès, directeur de l’IAM pour l’Europe, a pu annoncer une position de leader sur ses marchés historiques, avec une part de marché plus qu’enviable en première monte sur les trois familles de produit que sont les bougies d’allumage (45%), de préchauffage (37%) et les sondes lambda (32%) !

En parallèle, les gammes continuent de s’enrichir en IAM, permettant des taux de couverture de parc toujours plus importants. Ainsi, 86 nouvelles références en sondes lambda pour un programme totalisant désormais quelque 822 références pour une couverture de parc européen de 81%, 28 nouvelles références de bobines enfin, portant la gamme à plus de 370 références pour une couverture de plus de 90% du parc. Cette dernière famille intègre d’ailleurs aujourd’hui le programme de formation sur le web en e-learning.

NGK investit un marché captif…
La grande nouveauté de l’équipementier japonais sur le salon a été, après avoir lancé la gamme de bobines lors de la précédente édition, l’annonce de la mise sur le marché européen d’une gamme inédite de sondes de température des gaz d’échappement. Le marché des sondes de température de gaz d’échappement, dont l’apparition est directement liée à celle du downsizing, est encore difficile à cerner : «selon les modèles, le taux de remplacement peut en effet varier de 2 à 20% (NDLR : modèles à « problèmes »)», révèle Xavier Pesca, nouvellement promu directeur marketing Europe.

Toujours est-il que cette famille de produits, jusqu’ici travaillée uniquement par la rechange constructeurs, s’avère pour l’équipementier un levier de développement certain pour l’IAM et ce, pour trois raisons : non seulement NGK occupe une place plus que significative en OE (35%), mais en plus il y a 4 sondes sur les véhicules modernes ; il s’agit par ailleurs d’un marché captif car les sondes en question sont très précisément calibrées en fonction des paramètres du boîtier de gestion moteur. En clair, qui n’est pas présent en OE ne peut reproduire l’exacte sonde de température de gaz d’échappement en rechange… Enième -mais bel- exemple de la stratégie des équipementiers mondiaux qui revendiquent leur expertise en première monte afin de renforcer leur légitimité sur le marché de la rechange ! Le packaging reprend les informations essentielles pour que les indépendants s’approprient rapidement ce nouveau marché : référence visible sur deux côtés de la boîte pour une identification rapide et aisée sur les rayonnages, cross-referencing avec l’OES, position de montage ou encore QR code renvoyant à une vidéo d’installation.

Le lancement de cette prometteuse gamme de sondes comprend pour l’heure vingt références. Un top 20 qui permet d’ores et déjà de répondre aux éventuels besoins de quelque 12,6 millions de véhicules circulant en Europe.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction