Allopneus : une vision de l’avenir (proche) à 360°

360°, c’est la mesure d’un cercle parfait, ce que prétend être le pneu, et c’est aussi le symbole d’une perfection vers laquelle Allopneus souhaite tendre. Car outre son actualité chargée avec la récente prise de capital de Michelin, le pure player du pneumatique veut autant renforcer le nombre de ses références que sa présence sur le terrain, avec force camionnettes et centres de montage partenaires. Et ce, quel que soit le type de pneu commandé.

Plateforme Allopneus

La plateforme nationale d’Allopneus à Oignies (62) est forte de 600 000 références réparties sur 41 000 m².

Avec la récente arrivée de Michelin dans son capital, à hauteur de 40%, Allopneus a toutes les cartes en main pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé en 2015. Cette année, le vaisseau familial Blaise est mieux armé qu’il ne l’a jamais été pour continuer de conquérir des parts de marché. Un marché du pneu qu’il prétend déjà dominer, du haut de ses 8% de PDM, tous acteurs confondus : distribution physique constructeur, indépendante et web. Et s’il est une chose dont la société est fière, c’est d’être «le seul acteur 100% consacré au pneumatique et à ses périphériques, jantes et accessoires compris», assure Dominique Stempfel, responsable de la communication et du développement d’Allopneus.

Mais comment se développer aussi fort qu’on le souhaite lorsque l’on s’appuie, principalement, sur un produit aussi peu générateur de marge que le pneumatique ? Justement parce que, comme l’ont montré les éminents représentants de la distribution BtoB lors de la table ronde de l’AJTE au mois de mars dernier, l’on ne s’en sort jamais mieux sur un marché qu’en gardant son cœur de métier au cœur de ses compétences. Et Allopneus a décidé de ne pas se disperser et de continuer à croire en la gomme, qu’il maîtrise désormais de A à Z, production et remanufacturing exceptés.

Panel d’accords complet

Panneau accords manuf Allopneus«Depuis la fin de l’année 2014, nous avons clôturé notre phase de signatures avec les manufacturiers : tous ceux d’envergure mondiale ont désormais des accords directs avec nous», assure Dominique Stempfel. Et le panneau ci-contre, tout de logos composé, suffit à le démontrer. «Nous avons bien été aidés, en ce sens, par nos 25 millions de visiteurs uniques par an, qui font de nous un media majeur», ajoute l’ancien directeur d’Imagine Car. Fort d’une centaine de camionnettes de montage à domicile et d’un réseau de 5 500 centres de montage partenaires désormais siglés d’un logo “Centre de montage agréé Allopneus”, le site web peut se targuer de plus d’1,5 million de pneumatiques montés en 2014 sur les 3 millions vendus.

Et justement, ces camionnettes font partie des outils privilégiés de conquête de nouveaux clients et, donc, de parts de marché pour Allopneus. Outre le TC4, segment qui a longtemps fait la force d’Allopneus et sur lequel l’entreprise se démarque à présent par sa pléthorique offre de niches, ce sont sur les segments poids lourd, agraire et industriel que le site web souhaite poursuivre son effort en matière de montage sur site. Et pour être encore plus fort en termes de couverture du territoire, Allopneus compte bien implanter une deuxième plateforme logistique dans le sud, à proximité de son siège social. Si Salon-de-Provence est évoqué parmi les possibles lieux d’implantation, du fait notamment de sa position intermédiaire entre Espagne et Italie, deux marchés que l’entreprise espère viser, à terme, aucune décision suffisamment avancée n’a été prise pour envisager la création de ladite plateforme d’ici 2016…

Être un acteur premium

Quoi qu’il arrive, en 2015, Allopneus souhaite se positionner comme un acteur premium et va communiquer en ce sens. Notamment sur le TC4, que la société souhaite mettre en avant auprès d’acteurs de plus en plus spécialisés, notamment les clubs automobiles de marques, d’anciennes (oldtimers et youngtimers) ou de tout-terrain. Un coup d’œil aux ventes du site web suffit à s’en convaincre : 9% des ventes d’Allopneus se font sur des pneus 4×4 quand le marché, lui, n’en fournit que 4%. De la même manière, Allopneus fournit bien plus de pneumatiques de larges diamètres (30% au-delà des 17 pouces quand le marché n’en est qu’à 17%) et à haut indice de vitesse (25% sur les indices W, Y et Z). Les pneus OE et marqués, pour les véhicules de sport et de luxe, prennent d’ailleurs une part certaine de ce dernier volume.

Et le seul pneu hiver, tous segments, dimensions et indices confondus, représente 20% des volumes annuels de l’entreprise. Quant au 4 saisons, Allopneus revendique une offre complète, bientôt augmentée du fameux Michelin CrossClimate. Sur la jante tôle et aluminium ainsi que sur les packs pneu+jante “prêt à rouler”, c’est-à-dire montés, valvés et équilibrés, le pure player se veut, là encore, en position d’acteur premium. D’autant que son stock propre est large, autour de 10 000 références, et propose l’accès à 30 000 références au total.

Objectif 50% de croissance sur le PL

En 2015, Allopneus vise surtout la confirmation de sa belle année 2014 sur le marché du pneu poids lourd. Avec plus de 10 000 enveloppes vendues. Au premier trimestre 2015, le site Internet en a déjà écoulé 3 000 de plus qu’il n’en avait vendu au T1 2014, soit une progression de 20% en seulement trois mois ! De quoi envisager un exercice 2015 à… +50% sur le pneu PL ! De quoi légitimer les ambitions qu’entretient la société en termes de fourniture des flottes de véhicules industriels. D’ailleurs, Allopneus entend répliquer auprès d’eux la recette de l’atelier mobile de montage. Un véhicule pilote circule d’ailleurs déjà dans le département des Pyrénées-Atlantiques (64).

Camionnette Allopneus

Une première camionnette de remplacement de pneus PL et agricoles tourne déjà dans les Pyrénées-Atlantiques.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com