Nexus débarque en Amérique et franchit les 5 milliards!

Europe, Moyen-Orient, Afrique du Sud, Chine, Amérique du Sud et maintenant… l’Amérique du Nord ! Le jeune groupement international Nexus Automotive pousse vite, lui qui est né de la vieille Europe il y a à peine 16 mois. Fort de 5 milliards d’euros cumulés, Nexus est entré dans la cour des grands. Et sait visiblement faire la cour aux grands…

nexus

L’accélération de Nexus Automotive International est spectaculaire : 16 mois après sa naissance, il est déjà indiscutablement mondial et franchit la barre des 5 milliards d’euros de CA cumulés dans 63 pays.

Décidément, les États-Unis sont une destination privilégiée des groupements européens de distribution de pièces. Après l’accueil par AD International de l’Américain Pronto (1,9 milliard d’euros) annoncé en septembre 2014, après l’adhésion de WordPac à Groupauto International révélée début juin, voilà que le jeune groupement Nexus Automotive international (16 mois d’existence) annonce lui aussi son débarquement aux États-Unis !

C’est Automotive Distribution Network (ADN) qui rejoint Nexus, un nouvel adhérent qui fédère trois groupes du marché de la rechange américain : Parts Plus, Independent Auto Parts of America (SIP) et Auto Pride. Ensemble, ils réalisent un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars (1,350 milliard d’euros), générés par 300 sites qui livrent plus de 1 500 magasins et plus de 2 000 ateliers affiliés. ADN pilote également Network Products, une société de distribution appartenant à ses membres dont l’entrepôt central fournit des produits et des services exclusifs aux membres du réseau.

Pour Nexus Automotive International, c’est donc carton plein : le jeune groupement devient résolument mondial (plus de 40 adhérents dans 63 pays) et franchit le seuil des 5 milliards cumulés avec 18 mois d’avance sur son plan de marche initial !

Et le groupement pousse les feux tous azimuts : «notre développement s’est également poursuivi en Amérique latine. En Argentine, Auto Nautica Sur a rejoint notre réseau régional, ce qui permet d’espérer de nouveaux développements d’ici la fin de l’année», explique Gaël Escribe, le président de Nexus ; «En outre, nous sommes maintenant représentés en Afrique du Sud par WAG et nous avançons dans la région Asie-Pacifique, à Singapour et en Chine où Yuantai est devenu notre premier membre sur le marché très segmenté de la rechange chinoise

Bref : que du bon pour Nexus, qui se présente comme «une équipe mondiale d’entrepreneurs de la rechange automobile». Qui a dit que les Français ne sont pas bons à l’international ? Les autres groupements européens devraient peut-être “benchmarker” (comparer en bon français) attentivement la stratégie de Nexus…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur