RMC – émission « Votre auto » : Allo Mécano et la « réparation trop chère »…

Dimanche dernier, sur RMC, l’émission «Votre Auto» abordait le thème du coût de la réparation. Une émission où il a été question du nouveau service d’Axa, Allo Mécano…

Pour écouter l’intégralité de cette émission, cliquez sur l’image

La rubrique hebdomadaire «Votre Auto» sur RMC abordait dimanche dernier le coût de la réparation automobile. Un coût qui a doublé sur les 10 dernières années expliquent en préambule les deux chroniqueurs François Sorel et Jean-Luc Moreau… Qui est responsable ? Comment limiter son budget entretien ? Antoine Jacquot, expert auto et consultant pour Auto Plus, est venu apporter un éclairage notamment pour commenter les chiffres SRA détaillés pour l’occasion, et qui soulignent dans la dernière étude de l’organisme une hausse de plus de 2% du panier de la réparation, soit plus que la hausse de l’indice INSEE.

L’expert remettait les choses dans l’ordre : «depuis 15 ans, le prix des pièces suit une courbe toujours supérieure à celle de l’inflation… Au-delà, les véhicules sont de plus en plus coûteux à réparer du fait de leur technologie embarquée, et un âge moyen du parc élevé en France, ce qui signifie remplacement d’organes importants et donc couteux : FAP, volants bimasse, injecteurs diesels, turbos, etc.»

Décor… bizarrement planté

Et l’animateur radio de pointer du doigt la différence de marge existant entre la pièce montée en première monte et celle commercialisée en rechange… L’expert, pour tenter d’expliquer cet état de fait avance que les marges sont très réduites sur le marché VN car ultra concurrencé ; pour ce qui est de ce type de pièce, «il faut passer par les fourches caudines des constructeurs»…

On se demande pourquoi Jean-Luc Moreau, l’«expert» automobile de la chronique, ne pipe mot à ce moment de l’émission pour préciser que ces pièces, étant conçues par des équipementiers, se trouvent aussi sur le marché de la rechange indépendante, à un tarif inférieur à celui de l’OES ! Comme on pourra également s’étonner lorsqu’il s’interroge sur la hausse du prix des pièces de carrosserie «alors qu’elles ne présentent pas, elles, une technologie débordante»… Passons là encore sur le fait que l’expert en automobile invité de l’émission aurait pu souligner l’emploi de nouveaux matériaux sur les carrosseries des véhicules récents, tout comme il aurait dû s’arrêter quelques instants sur la situation particulière de la France, où les constructeurs bénéficient d’un monopole sur le marché de la pièce de carrosserie leur permettant de  »tarifer » selon leur bon plaisir.

Bref, beaucoup (trop) d’approximations venaient d’être assénées lorsqu’un autre invité entre en scène…

Axa, pourfendeur de la vie chère !

«Axa ayant fait du service sa priorité», selon les mots d’Eric Lemaire, directeur de la communication de l’assureur, il est donc venu présenter Allo Mécano. «Suite à une étude réalisée il y a deux ans auprès de ses assurés automobilistes, Axa a souhaité leur donner la possibilité d’obtenir un deuxième avis, par des mécaniciens professionnels, lorsque l’assuré estime que c’est trop onéreux, pour éventuellement le renégocier», résume simplement et sobrement le directeur de la communication. C’est un service qui se justifie selon Axa car l’entretien réparation est un domaine anxiogène pour les automobilistes en général et les jeunes en particulier, cible première de ce service lors de son lancement il y a deux ans maintenant.
«L’essentiel des garagistes fait très bien son travail ; la preuve c’est que sur l’ensemble des devis analysés depuis le lancement de ce service il y a deux ans, seuls 20% ont été jugés discutables», poursuit-il (NdlR : renseignements pris auprès d’Axa, ce ne sont d’ailleurs pas 20 mais 10% des devis qui ont attiré l’attention des experts de l’assureur, voir «Allo Mécano (suite) : les deux réponses d’Axa…»). Sur les 20% mentionnés, on s’érige en médiateur, on regarde l’ensemble des lignes du devis et on discute avec le professionnel.»

A la fort opportune question du chroniqueur Jean-Luc Moreau de savoir comment l’expert Axa peut avoir un avis sur un devis alors même qu’il n’a pas vu le véhicule, Eric Lemaire veut rassurer : «cela reste une discussion entre professionnels où l’on essaie de trouver un accord. D’ailleurs, dans les 20% de cas évoqués auparavant, le contact s’est toujours bien passé.» Promis juré donc : Axa n’entend rien imposer au garagiste… Et va quand même jusqu’à faire bénéficier -certes indirectement- le réparateur des bienfaits de son service qui peut être une sécurité pour eux : «lorsque l’on sait que 20% des appels que nous recevons dans le cadre de nos services de protection juridique concernent l’automobile, on voit bien que c’est un sujet qui peut faire débat», précise ainsi Eric Lemaire !

La FNAA s’inquiète, l’expert inquiète…

Aliou Sow, secrétaire général de la FNAA était également invité à s’exprimer dans le cadre de cette émission : «La FNAA a souhaité réagir car il nous semble qu’Axa véhicule le cliché du réparateur voleur à travers ce service, alors que les marges sont aujourd’hui -concurrence exacerbée oblige- tirées au maximum vers le bas pour permettre au client de conserver sa mobilité ! (…) Nous nous inquiétons de ce type de service sur le secteur de l’entretien-réparation mécanique car l’histoire du secteur de la réparation-collision montre que les professionnels peinent à trouver de la rentabilité», a en substance expliqué le secrétaire général de l’organisation professionnelle.

Ce que vient confirmer l’expert Antoine Jacquot. Si Allo Mécano part d’une bonne intention, il pourrait toutefois se révéler «malsain car il instaure un climat de défiance entre l’automobiliste et le réparateur». Et de rebondir sur la question précédemment soulevée par le chroniqueur : «aussi compétent soit-il techniquement, comment un mécanicien peut-il juger d’un devis alors qu’il n’a pas vu le véhicule ?». En poussant la logique jusqu’au bout, l’expert avertit : ce service peut même être dangereux car pousser le réparateur à « brider » sa réparation pour ne pas être trop cher. Et donc effectuer une intervention préjudiciable sur le plan de la fiabilité et/ou de la sécurité.

Soit peu ou prou le type d’alerte fréquemment envoyée par des carrossiers qui connaissent les pratiques des donneurs d’ordres mieux que personne…

1 commentaire concernant “RMC – émission « Votre auto » : Allo Mécano et la « réparation trop chère »…”

  1. Moi j’aime bien cette idée de vérifier le devis du garage auprès d’un mécanicien indépendant. Au bout du compte, libre aux deux parties de bien négocier les prix.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction