Autodistribution en passe d’être vendue à Bain Capital!

Les actionnaires d’Autodistribution que sont TowerBrook Capital Partners et Investcorp ont entamé des négociations exclusives avec le fonds d’investissement américain Bain Capital afin de procéder à une vente du groupe de distribution indépendante de pièces détachées. Le serpent de mer est enfin sorti de l’eau…

flag_autodistribution_620

La cession d’Autodistribution –plus exactement, de sa holding Autodis Group– est enfin devenue réalité. Les actionnaires du numéro 1 français de la distribution indépendante de pièces détachées multimarques, Towerbrook Capital Partners et Investcorp, sont sortis du bois pour proposer le bébé au fonds d’investissement privé américain Bain Capital LLC, sis à Boston mais disposant de bureaux à Londres, Munich et Luxembourg et disposant de 75 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Ce sont même des négociations exclusives qui ont été entamées avec celui-ci ! Le projet de cession sera soumis à consultation de la part des instances représentatives du personnel compétentes, mais aussi à l’autorisation préalable des autorités de contrôle des concentrations compétentes des pays concernés.

«Grâce au soutien de nos actionnaires TowerBrook et Investcorp, le management et les équipes de Autodis Group ont accompli, au cours des six dernières années, un travail considérable de redressement et de développement de l’entreprise, a déclaré Stéphane Antiglio, président d’Autodis Group. La reprise par Bain Capital, qui nous apporterait son expérience et sa capacité financière, pourrait permettre à Autodis Group d’engager une nouvelle étape dans sa croissance et de poursuivre activement son développement dans la stabilité managériale et la continuité stratégique.»

Plus de détails dans une prochaine édition…

5 commentaires concernant “Autodistribution en passe d’être vendue à Bain Capital!”

  1. Les garage AD disparaissent les uns après les autres faute d’une politique commerciale déconnectée de la réalité. Obligation d’un chiffre alors que leurs pièces sont les plus chères du marché, redevance trop chère conclusion: bon courage mes Ad.

    NdlR: Votre commentaire est évidemment respectable. Une précision toutefois: les garages AD, en tant qu’enseigne « Garage AD », évoluent plus souvent en tant que « AD Expert » qu’ils ne disparaissent: le total des réparateurs sous enseigne AD ne fait que constamment progresser depuis plusieurs années…

  2. Bonjour,
    Le groupe AD s’érode avec le temps, sur la route dans mes déplacements, les garages portant l’enseigne AD tombe une à une et souvent remplacé par des Eurorepar et je ne parle pas des enseignes Motrio qui ne tienne pas le choc aussi. Le groupe AD est absent sur la toile en temps que vendeur, il serait judicieux qu’il se réveille.
    Je discute souvent avec les anciens mécanos et l’AD est très gourmand en franchise et l’achat de leurs pièces en temps que consommateur je ne vous dis la marge qu’ils se prennent. Mais bon c’est leur politique, chacun la sienne.

  3. Désolé mais je ne suis pas du tout d’accord avec le commentaire précédent.
    AUTODIS est un groupe en plein développement qui gagne en notoriété et en puissance tous les jours. Bain va les accompagner dans cette conquête.
    En ce qui concerne BREMSTAR et ACR, ils sont tous deux en progression donc aucune raisons qu’ils disparaissent.

    • Oui dans le monde des bisounours.
      Je suis propriétaire d’un garage PL en Alsace non loin de Strasbourg, et dans toute la région personne ne connaît BREMSTAR, l’AD PL coule cher ami!
      En ce qui concerne ACR, je ne connais pas beaucoup donc je ne m’avancerai pas mais mes collègues du VL ne les voient pas trop dans la région non plus. La rumeur prétend qu’ils auraient laissé tomber le circuit traditionnel pour se tourner vers les clients INTERNET… Mais ce n’est qu’une rumeur…

  4. Bien entendu que M. Antiglio rassure ses équipes, car c’est un raz de marrée qui va s’abattre sur le groupe. Ne soyez pas si naïf, un fond d’investissement pesant 75 milliards d’euros se fiche de la stabilité managériale. Le seul intérêt de Bain Capital est d’obtenir retour sur investissement très rapidement!
    Des petites filiales du groupement AUTODIS vont assurément couler d’ici 2 ans (BREMSTAR, ACR…).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (18 votes, moyenne : 3,50 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com