Equip Auto – Tout roule pour Continental !

Partagez

Vainqueur des Grands Prix de l’Innovation de cette édition 2015 avec le capteur de pression de pneu VDO Redi-Sensor, le groupe a réuni sur un même stand l’ensemble de son offre…

Druck

Proposant pour la première fois l’ensemble de son offre ATE, Continental, ContiTech et VDO sur un seul et même stand, le groupe allemand mettait en évidence les synergies développées depuis maintenant deux ans entre les entités Automotive et Pneumatique. Le plus bel exemple étant le nouveau capteur de pression Redi-Sensor, multimarque et préprogrammé, vainqueur des Grands Prix Internationaux de l’Innovation Automobile dans la catégorie «Rechange et Post Equipement».

Mais le groupe a présenté à Villepinte de nombreuses autres nouveautés dont la seconde version du PIC (Product information Center), plateforme technique de ContiTech accessible gratuitement depuis un smartphone grâce aux QR code présents sur les boîtes, qui compilent la masse d’informations techniques, toujours plus riche (ajout de nouveaux produits tels les amortisseurs de vibration de torsion, les poulies d’alternateur à roue libre ou encore les kits de montage), disponible pour les pros et illustre sa volonté de se positionner en véritable référent technique. Autre nouveauté chez ContiTech : l’arrivée d’une offre comptant une centaine de kits d’accessoires. Ils contiennent une courroie striée Multi-V et les galets tendeurs et galets déflecteurs de qualité OE et, selon les applications, ils peuvent également contenir des amortisseurs de tension ainsi que d’autres composants.

Un pneu vert révolutionnaire

Mais c’est sûrement en matière de pneumatiques que le groupe a présenté ses innovations les plus importantes. A commencer par un pneu auto-réparant. Cette technologie, qui permet de colmater une perforation de la bande de roulement grâce à de la glue installée sur l’intérieur de la bande et venant enrober l’objet pour empêcher l’air de s’échapper, équipe déjà en première monte une vingtaine de modèles du constructeur allemand Volkswagen qui en a l’exclusivité – et dont le premier modèle à en avoir bénéficié était la Passat Coupé en 2008…

Continental a également présenté des pneus prototypes fabriqués avec un latex issu d’un pissenlit russe, le taraxagum… Le projet, remontant à 2008 chez Continental, permet de substituer dans une enveloppe 100% du caoutchouc issu de l’hévéa par cette nouvelle substance. Les gains seraient multiples : la production du pissenlit en question peut s’opérer à peu près n’importe où et s’avère également plus rapide que celle de l’hévéa. Outre une plus grande maîtrise des coûts (en s’affranchissant des fluctuations du cours du caoutchouc), Continental abaisserait enfin son bilan carbone, le taraxagum étant entièrement recyclable…

Une phase de tests avancés vient de débuter avec des pneus hiver WinterContact TS 850 P. Avant une éventuelle production à l’horizon 2020… et pourquoi pas une future synergie de groupe en vue : la production de taraxagum pourrait en effet trouver des applications sur l’ensemble des pièces antivibratoires fabriquées par ContiTech !

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*