Mecaplast met sa science du plastique au service du moteur

Mecaplast, le fabricant de plastiques techniques pour la première monte, n’est pas un habitué de nos colonnes, d’autant qu’il se fait rare en termes de communication. Mais cela va cesser car le groupe d’origine monégasque a décidé de renforcer sa présence médiatique et, surtout, de présenter toute une palette d’innovations moteur, présentées dernièrement sur son inédit véhicule de démonstration sur base de Volkswagen Tiguan, baptisé SMT1.

Filtre à air synthétique

Le filtre à air 100% synthétique, sans cerclage mais avec un boîtier plastique clipsable, est l’une des innovations les plus prometteuses pour Mecaplast.

Parmi les nombreuses innovations que sert à présenter le SMT1, véhicule dévoilé mi-février par le spécialiste des plastiques techniques pour la première monte, Mecaplast, pas moins de huit concernent le moteur. Et certaines d’entre elles ont déjà été commandées par des constructeurs pour une application en série.

Carter de distribution

Le carter de distribution hybride plastique/textile a pour mission de réduire le bruit du système d’entrainement.

C’est notamment le cas de son cache moteur hybride plastique-textile, lequel sera en première monte dès 2018. Celui-ci vise naturellement à répondre aux normes de nuisances sonores qui, dès 2020, seront limitées à 70 décibels pour ce qui est du bruit de passage des véhicules. Un bruit auquel le moteur contribue en grande partie. Mais cette solution offre un potentiel certain d’allègement du véhicule. Par rapport à un cache moteur standard, celui créé par Mecaplast et présenté sur le SMT1 offre 25% de gain de masse.

Au rayon des innovations aux vertus acoustiques, Mecaplast propose notamment un carter de distribution entièrement en plastique, offrant une baisse de 2 décibels et permettant un gain de masse de 20% par rapport à un carter de distribution traditionnel. De même, son tout nouveau support moteur en plastique limite également le bruit occasionné par les pièces métalliques qui composent le support moteur traditionnel, et la matière plastique offre un gain de masse de 25%.

L’air de la nouveauté
Tuyaux d'admission d'air artifices acoustiques

Le tuyau d’admission d’air Mecaplast permet de réduire de 3 décibels le niveau sonore du moteur.

Le circuit d’alimentation d’air a également été la cible de toutes les attentions de Mecaplast sur son SMT1. Et les ingénieurs n’ont pas misé que sur le seul plastique. En effet, Mecaplast propose une toute nouvelle forme de filtre à air, avec media filtrant 100% synthétique à deux couches et sans bord en plastique pour le fixer, ce qui permet de le rendre entièrement recyclable et d’ajuster sa forme plus facilement que s’il disposait du cerclage plastique dont sont généralement pourvus les filtres à air. Le boîtier du filtre à air a également été repensé et ne nécessite plus d’être vissé mais seulement clipsé. Mecaplast avance un gain de masse de 20% et un gain économique de 15% avec cette solution, que la société compte bien proposer à la rechange –une démarche rare pour l’équipementier– dans les prochaines années.

Mecaplast a également innové en matière de tuyau d’admission d’air. Les ingénieurs y ont inclus un silencieux pour réduire le niveau sonore de 3 décibels. L’intégration d’un media poreux a également permis de réduire la boîte à air et de gagner ainsi de la place dans la ligne d’admission. Enfin ce tuyau innovant permet un gain de 20% en perte de charge, améliorant de ce fait les performances du moteur.

Focus sur la circulation de l’huile

Le fabricant de plastiques techniques s’est également penché sur la circulation de l’huile dans le moteur et sur certaines parties amenées à être très en contact avec le lubrifiant. Véritable première sur le marché automobile, Mecaplast a conçu un échangeur eau/huile entièrement en plastique directement intégrable à un carter d’huile également en plastique. L’ingénierie a été mise à rude épreuve car, pour bien satisfaire à sa mission, le plastique a dû être rendu très conducteur alors qu’il ne l’est pas naturellement. Là encore, l’échangeur permet un certain gain de masse et peut s’adapter à de nombreuses formes de carter.

Module bas moteur

Le module bas moteur en plastique intègre non seulement l’échangeur eau-huile mais aussi le filtre à huile lui-même.

Le carter d’huile en plastique, justement, figure également au rang des innovations de Mecaplast, dans un module bas moteur intégrant l’échangeur mais également… le filtre à huile ! L’équipementier l’affirme : cette solution garantit une économie certaine en termes de transfert d’huile. L’intégration de plusieurs éléments dans le module bas moteur en plastique permet une meilleure étanchéité, car lesdits éléments sont moins nombreux qu’à l’accoutumée. Cette solution intégrée assure également une réduction de 10% des coûts et offre, une fois encore, un gain important en matière de baisse de la masse du moteur.

Couvre culasse 01

Le couvre-culasse en plastique dispose d’un système de séparation mécanique de l’air et de l’huile.

Enfin, dernière innovation moteur présentée par Mecaplast sur son SMT1 : un couvre-culasse avec système de décantation d’huile par micro-hélices. Celui-ci permet la séparation mécanique de l’air et de l’huile grâce au débit d’air fourni par les micro-hélices et un media poreux. Cette solution permet ainsi la décantation de plus de 95% de l’huile présente dans les gaz, gaz issus des fuites des pistons.

Certes, ces dernières innovations n’ont encore été adoptées par aucun constructeur, d’autant que certaines, comme le module bas moteur, nécessitent de revoir l’architecture des moteurs. Mais en proposant des pièces exclusives, et bien qu’il ne soit pas encore présent en après-vente, Mecaplast prépare clairement son avenir commercial. Nous ne serions pas surpris de voir le groupe monégasque débarquer dans la rechange une fois ses solutions adoptées par plusieurs constructeurs. L’affaire de plusieurs années mais Mecaplast sait visiblement se montrer patient.

 

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com