Pneu : Norauto s’attaque aux premiums avec son nouveau Prevensys 3

Partagez

Les grands manufacturiers n’ont qu’à bien se tenir ! Avec son nouveau pneu été Prevensys 3, créé par l’un d’entre eux pour Norauto, l’enseigne de centres auto s’apprête à concurrencer les marques premium sur leur propre terrain. Et ce, avec un positionnement tarifaire inférieur de 20%. Testé les 9 et 10 mars dernier au CERAM de Mortefontaine, les performances du pneumatique en termes de freinage et de tenue de route sont, en effet, totalement au niveau. Voire plus.

Bruno Desmet Norauto Prevensys 3

Le directeur général de Norauto, Bruno Desmet, a pu tester lui-même les qualités du Prevensys 3 sur le centre de tests de l’UTAC-CERAM à Mortefontaine.

Freinage d’urgence sur sol mouillé, perte d’adhérence, tenue de route sur sol sec et détrempé, comportement routier sur autoroute, départementale et même chaussée endommagée, niveau sonore depuis l’habitacle… Le tout nouveau pneu Prevensys 3 de Norauto a été mis à rude épreuve, ces 9 et 10 mars derniers, par les collaborateurs de l’enseigne ainsi que par les essayeurs du célèbre site de l’UTAC-CERAM de Mortefontaine. Et ce, avec la même rigueur et en suivant les mêmes procédures dont bénéficient généralement les pneumatiques des grandes marques que sont Bridgestone, Michelin, Goodyear, Dunlop, Continental et Pirelli.

Logique, puisque c’est l’un d’entre eux qui a conçu le Prevensys 3 sur la base du cahier des charges fourni par Norauto. «Nous devions réaffirmer le positionnement de Norauto sur le marché du pneumatique avec cette sixième génération de pneu maison, souligne Bruno Desmet, directeur général du réseau de centres auto. Six ans après la sortie du Prevensys 2, nous devions remettre notre offre au niveau des marques premium, ce que nous avons fait en établissant un nouveau cahier des charges, comme nous le faisons depuis 20 ans, et en le soumettant à un grand manufacturier, qui produit pour nous ces enveloppes en Europe.»

Freinage au top

Car les technologies des véhicules ont évolué, les exigences en termes de bruit, de résistance au roulement et de freinage sur sol sec et mouillé ont été renforcées avec l’arrivée du labelling des pneumatiques il y a quatre ans, et le Prevensys 2 «n’était plus au niveau de la concurrence», reconnaît Guillaume Caroni, responsable de l’offre d’équipement chez Norauto. «Nous devions mettre l’accent sur les attentes de nos clients, que nous avons sondés pour l’occasion et pour qui la priorité était la sécurité, avec une qualité de freinage optimale, la longévité et un budget réduit, car le pneumatique est une dépense contrainte pour la plupart des automobilistes.»

Norauto Prevensys 3 distance freinage mouillé

Cliquez pour agrandir le graphique.


Sur ces trois points particuliers, le contrat est donc rempli pour Norauto. En effet, les tests de freinage de 90 à 0 km/h, réalisés sur circuit par l’organisme de certification indépendant espagnol Idiada à bord d’une Ford Fiesta équipée d’ABS et chaussée de Prevensys 3 de dimension 175/65/R14T ont permis de certifier d’excellentes performances sur sol mouillé : 36,11 mètres sur la moyenne de huit freinages consécutifs, soit 2 mètres de mieux que la moyenne de trois grandes marques testées selon le même procédé ! En matière de freinage sur sol mouillé, le Prevensys 3 récolte donc la note de A sur 13 de ses 63 dimensions, notamment sur la monte n°1 du marché : le 205/55R16V. Sur sol sec, le Prevensys 3 fait également mieux, dans les deux dimensions citées ici, que la moyenne des premiums : 2 mètres de moins pour le 205/55R16V, testé sur une Volkswagen Golf VII 2.0 dans les mêmes conditions, et 1 mètre de moins que les premiums pour le 175/65/R14T monté sur la Fiesta.

Durée de vie augmentée

D’une génération à l’autre, l’homme gagne en espérance de vie. Eh bien la gamme Prevensys, c’est pareil. Le Prevensys 3 dans sa dimension 175/65/R14T dispose d’une longévité de 19% supérieure à celle du Prevensys 2. La nouvelle enveloppe, dans la dimension 205/55R16V, elle, affiche une longévité meilleure de 11%. Les deux pneus ont été testés par Idiada dans des conditions de roulage de 800 à 1 000 km par jour, avec bilan tous les 5 000 km. De quoi éviter au client de devoir changer ses gommes trop tôt au goût de son portefeuille. Un portefeuille choyé aussi par le prix affiché par ce Prevensys 3, inférieur de 20%, marque de distributeur oblige, au prix moyen des marques premiums.

Même si le partenariat avec le grand manufacturier qui le produit et la conception du pneumatique elle-même représente évidemment un très gros budget pour Norauto, le poids du Prevensys 3 dans les ventes de pneus du réseau devrait considérablement amortir l’investissement consenti. En effet, «un tiers de nos volumes de pneumatiques sont des Prevensys», confirme Guillaume Caroni. Si l’on considère que Norauto écoule 2,5 millions d’enveloppes par an, cela signifie que 830 à 835 000 Prevensys 3 devraient être vendus en une année.

Quand le client fait son propre diagnostic
Temoin d'usure Norauto Prevensys 3

Cliquez pour agrandir l’image.

En plus du gardiennage, un classique des services dédiés au pneu qui permet aux automobilistes souhaitant mettre des enveloppes hiver de garder leurs Prevensys 3 au chaud pendant la saison froide et préserver d’autant plus leur longévité augmentée, en plus de la Garantie Montage en une heure et en plus du nettoyage gratuit des jantes à chaque prestation relative au pneu, Norauto ajoute un tout nouveau service : la garantie crevaison. Dès l’achat de pneus Prevensys 3, le réseau de centres auto offre cette garantie à ses clients. Ainsi, dès qu’une crevaison survient, la réparation est gratuite. Et s’il n’est pas réparable, il sera remplacé à l’identique et à moindre prix, puisque Norauto s’engage à reprendre l’ancien pneu à sa valeur résiduelle.

Cette garantie est valable durant toute la durée de vie de l’enveloppe, sans limite de kilométrage ni de durée. Seule l’usure légale de 1,6 mm fait office de limite. En matière d’usure, d’ailleurs, Norauto a fait placer sur son Prevensys 3 plusieurs témoins : un double témoin d’usure –légale et d’usure maximum recommandée de 3 mm– et un témoin de géométrie, pour permettre au client de repérer lui-même les éventuels défauts et suggérer à son centre auto d’effectuer le réglage nécessaire.

Petites innovations, grands résultats ?

Outre cette innovation, le Prevensys 3 comporte des reliefs profonds et un positionnement des quatre rainures centrales à même d’élargir instantanément la zone de contact du pneu avec la chaussée et, en cas de freinage, d’améliorer la motricité et l’évacuation de l’eau. Nous avons pu constater, à bord de différents véhicules, l’efficacité du procédé sur les pistes de Mortefontaine. Si le revêtement du pneumatique, de par sa composition, diminue la résistance au roulement et permet de réduire la consommation, il n’est pas certain que ces deux progrès sautent aux yeux des consommateurs au quotidien. «Lors de notre étude auprès des clients, nous nous sommes rendu compte que la résistance au roulement n’était pas un critère qui leur parlait beaucoup», confesse Guillaume Caroni. Mais considérant la place dudit critère dans le labelling, il était logique que Norauto cherche à soigner les performances du Prevensys 3 dans le domaine.

Il en va de même pour le bruit, qui a reçu une attention certaine dans le cahier des charges fourni au manufacturier pour la conception du pneu. Ainsi, le profil du pneu et le design asymétrique de sa bande de roulement sont destinés à réduire les bruits, améliorer l’adhérence en virages et augmenter le comportement à haute vitesse. La stabilité du véhicule en ligne droite comme en courbe est également améliorée par la structure interne du pneu. Un constat qu’ont pu faire les essayeurs du CERAM et les collaborateurs de Norauto ces 9 et 10 mars.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (122 votes, moyenne : 3,91 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*