Pièce de réemploi : Caréco ouvre un magasin aux portes de Paris

L’enseigne de centres VHU vient d’ouvrir un inédit “supermarché” de la pièce de réemploi à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Un concept store qui surfe sur la dynamique de la loi “Royal” sur la Transition énergétique et entend proposer aux Franciliens un authentique magasin avec parking, caddies, comptoir… et toujours la possibilité de faire monter sa pièce d’occasion dans l’atelier dédié.

Careco Paris

5 000 m², 100 000 références de pièces de réemploi, une cinquantaine de places de parking, des caddies, du personnel formé au conseil client, un comptoir de vente, un point retrait des pièces et un atelier de quatre baies dédié au montage desdites pièces achetées au magasin : l’inédit concept store Caréco de Bobigny, c’est tout ça à la fois. Ouvert mi-mars, ce véritable supermarché de la pièce d’occasion entend «démocratiser la pièce de réemploi et la rendre accessible à tous», selon les mots employés par le réseau de centres VHU (véhicules hors d’usage), qui tend encore une fois, avec cette initiative, à casser pour de bon l’image passéiste de la casse auto à l’ancienne.

Installé dans le chef-lieu du département de Seine-Saint-Denis, ce magasin Caréco aux dimensions uniques apporte une solution d’économie circulaire aux Parisiens, au plus près de leur lieu d’habitation. Fort d’une loi “Royal” sur la Transition énergétique mettant en avant la pièce d’économie circulaire comme solution privilégiée de réparation automobile, la filière VHU s’offre ainsi un véritable vaisseau de popularisation de son produit-phare : la pièce de réemploi (PRE).

Aux canons du commerce moderne

Histoire de rassurer l’automobiliste, Caréco rappelle à ses clients que les pièces d’occasion vendues dans le magasin ont toutes été «préalablement testées et contrôlées par des spécialistes et bénéficient d’une garantie d’un an» et que chacune des références distribuées peut être tracée, avec la photo du véhicule sur lequel elle a été prélevée.

Fidèle aux concepts des boutiques contemporaines, un véritable parcours client a été imaginé pour faciliter la visite du consommateur et l’aider dans son choix de pièce. Dans une logique de web-to-store, il est également possible de commander ses pièces sur le site Internet de Caréco et venir les récupérer au comptoir. Un comptoir où les technico-commerciaux de l’enseigne peuvent répondre à toute demande du client et prodiguer des conseils, réaliser des diagnostics et de montage. De quoi guider au mieux l’automobiliste dans un parcours d’achat inhabituel pour lui. Une “inhabitude” que Caréco espère bien briser pour de bon.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com