Autodistribution : solides résultats en 2015

Autodistribution a annoncé ses résultats financiers pour 2015. Malgré un léger ralentissement au second semestre, ils soulignent la pertinence d’une gouvernance équilibrée entre filiales et distributeurs indépendants.

flag_autodistribution_620

Autodistribution a dévoilé la semaine dernière ses résultats financiers pour l’exercice 2015. Des résultats en hausse, supérieurs au marché de l’entretien-réparation estimé sur l’entretien courant à +0,9% par le groupement de distribution. Ce dernier affiche ainsi un chiffre d’affaires de 1,43 md d’€ (auto et PL). Les filiales (dont ACR Group) ont réalisé un CA de 880 M€, auxquels viennent s’ajouter les 550 M€ issus de l’activité des 53 distributeurs indépendants du groupement.

Autodis Group, la holding du groupe, a réalisé pour sa part un CA 2015 de 1,222 Md€ (1,109 Md€ en France et 100 M€ en Pologne). «Un très bon cru», selon Laurent Desrouffet, directeur du commerce de l’Autodistribution, car en progression de 4,5% par rapport à l’exercice précédent. C’est certes mieux qu’en 2014 (+2,8%), même si le rythme s’est nettement ralenti en fin d’année par rapport à un tonitruant premier semestre 2015 qui affichait +7%. L’effet néfaste d’une fin d’année à l’hiver beaucoup trop doux ?

Mais cela ne semble pas inquiéter L. Desrouffet : «Autodistribution a bénéficié d’une excellente dynamique de ses réseaux de réparation et a aussi su conquérir des parts de marché sur le segment des clients RA2». D’autant que l’EBITDA(*) 2015 s’établit à 86 M€, en belle hausse cette fois de quelque 24% par rapport à 2014 (68 M€). Pour mémoire, il n’était que de 23 M€ lors de la reprise du groupe par towerBrook en 2009… Quant à la marge d’EBITDA, elle a atteint 7% contre 5,9% un an plus tôt. Enfin, le résultat net suit cette bonne tendance : 37 M€ en 2015 contre 31,1 M€ en 2014.

Au-delà de son activité française et polonaise, le groupe profite aussi d’une assise mondiale. Cette dernière s’accélère via le groupement AD International (ADI) qui a fondé «1 Parts Limited» avec le distributeur américain Pronto National Association en septembre 2014 et qui comprend également un autre groupement outre-Atlantique, Federated Auto Parts. 1 Parts Ltd a été créé dans une logique d’optimisation des achats par le biais d’accords-cadre mondiaux avec les équipementiers fournisseurs, mais doit aussi permettre à ses membres d’échanger les ‘best practises‘ commerciales pour plus d’efficience sur le terrain.

Ainsi campé sur les continents américain et européen, ADI affiche un cumul de 12 milliards d’euros. Une belle réponse indirecte aux plus de 9 milliards espérés en 2016 par le jeune mais exponentiel groupement Nexus Automotive International qui ambitionne de devenir °1 mondial, même si Laurent Desrouffet réfute toute «course aux chiffres»…

Quand performance rime avec gouvernance

Ces bonnes performances commerciales réalisées en 2015 s’expliquent aussi par une stratégie toujours harmonieuse au sein du groupement entre filiales et distributeurs indépendants, afin que chacun soit le plus performant possible sur sa zone de chalandise. Ainsi, en février 2015, l’Autodistribution était venu en aide aux établissements Machu, distributeur indépendant en grave difficultés financières. En reprenant ses activités sous l’appellation Autodistribution Manche Calvados, désormais filiale d’Autodistribution Normandie Maine, le groupement a préservé 67 emplois et a réorganisé l’entreprise pour un retour à la rentabilité avec notamment le déménagement entre mars et septembre 2015 de 5 sites sur les 6 existants.

Par ailleurs, Autodistribution Armorique a cédé l’année dernière le site de Redon au distributeur indépendant Auto Pièces Atlantique.

Enfin, début d’année 2016, a été effective la cession des 10 fonds de commerce de l’enseigne Berwald en Moselle (57) au distributeur indépendant Thomé, qui par ce biais, monte en puissance sur le négoce de pièces de rechange VL −notamment dans le pneumatique, 6 des sites mentionnés étant des quasi-centres de montage. Au 1er janvier dernier également, ACR s’est significativement renforcé sur Marseille en reprenant 70% des titres de la société Automax. ACR compte ainsi deux plateformes de dépannage au nord et au sud de la citée phocéenne.

*)EBITDA: en anglais, «Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization», c’est-à-dire «résultat avant soustraction des intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,33 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction