Batteries : Total électrise sa diversification avec le Français Saft

Le géant tricolore s’attaque au marché des batteries électriques de haute technologie : Total vient en effet de faire une offre publique d’achat de l’un des leaders mondiaux dans le domaine, son compatriote Saft. Une diversification qui s’inscrit dans le plan “à vingt ans” du groupe pétrolier, qui vise clairement à asseoir sa position dans des filières énergétiques autres que celle des hydrocarbures.

Modulion12Power_0 Saft

C’est à l’unanimité que le Conseil de surveillance de Saft a approuvé la reprise de l’entreprise par Total. Figurant parmi les principaux fabricants au monde de batteries électriques de haute technologie, l’entreprise française était en négociations depuis plusieurs mois avec le géant pétrolier. Ce dernier a donc formulé, le 9 mai dernier, son offre publique d’achat (OPA) officielle de cette société centenaire, particulièrement réputée dans des domaines aussi divers que l’industrie, l’aviation, le stockage d’énergies renouvelables, la marine, le médical et, bien sûr, les véhicules hybrides et électriques. Entre autres.

Fort de plus de 4 000 employés, riche de quinze usines à travers la planète, dont trois en France, Saft s’est distingué notamment par la technologie de la batterie qui équipait Philae, le robot qui s’est posé à l’automne 2014 sur la comète Tchouri. L’entreprise devrait, si l’Autorité des marchés financiers (AMF) valide cette opération, être l’un des fleurons de la nouvelle division du groupe Total, laquelle regroupera gaz, énergies renouvelables et électricité. Pour acquérir cette pépite de la technologie française, Total a mis 950 millions d’euros dans l’enveloppe, faisant ainsi bondir l’action Saft de près de 40% sur les marchés financiers !

Pour Patrick Pouyanné, qui a succédé à Christophe de Margerie au poste de président directeur général de Total, cette opération « s’inscrit pleinement dans [la] stratégie à vingt ans » du groupe pétrolier tricolore. « La maîtrise du stockage de l’énergie induite par les batteries représente un avantage considérable », selon lui, pour devenir un acteur majeur des énergies renouvelables et de la chaîne de l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com