Turbo Garrett : mieux vaut l’original que la copie !

Partagez

Selon des tests réalisés par un laboratoire indépendant, les turbocompresseurs Honeywell destinés au marché de la rechange sont 40% plus performants que les imitations et rejettent aussi 28% de NOx en moins.

Double Turbo Séquentiel Garrett_620

Honeywell Transportation Systems a fait réaliser par le groupe Millbrook, laboratoire indépendant, une étude qui démontre que les turbos de rechange construits selon le cahier des charges d’origine affichent des performances nettement supérieures aux pièces « adaptables », notamment en matière de rejet de CO2 et de NOx. Ainsi, un turbo Garrett, la marque de Honeywell, a été comparé à divers concurrents, ce qui a donné les résultats principaux suivants :

  • Le couple à bas régime d’un moteur utilisant un turbo d’imitation (non-OE) est inférieur de 15 à 40% à celui d’un turbo OE Fit.
  • Les rejets de NOx des turbos non-OE s’avèrent supérieurs de 8 à 28 % à ceux des turbos OE Fit.
  • Les rejets de CO2 de certains turbos non-OE sont supérieurs de près de 3 % à ceux des turbos OE Fit. Ils ont été mesurés entre 2 et 4,5 g/km, soit une quantité sensiblement équivalente à celle d’un litre de carburant supplémentaire.

«Les résultats de cette étude indépendante montrent clairement pourquoi les turbos de rechange d’origine, comme ceux de la marque Garrett de Honeywell, représentent le meilleur choix pour les distributeurs, les installateurs et les utilisateurs finaux. Ce test a été réalisé à l’aide du nouveau cycle européen de conduite (NEDC), mais nous pensons que les écarts de performance et d’émission seraient encore plus importants avec la procédure d’essai mondiale pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers (WLTC), encore mieux adaptée pour mesurer ces écarts», assure Éric Fraysse, vice-président et directeur général de la division Aftermarket de Honeywell Transportation Systems.

L’écart semble en effet suffisamment fort pour que les organismes de réglementation d’Allemagne, d’Espagne et d’Italie aient tous récemment fait des déclarations en faveur de l’intégration des turbos dans la liste des composants automobiles visés par l’homologation (réception communautaire par type). Du coup, Honeywell se félicite que «dans ces trois pays, les violations peuvent conduire à des amendes significatives».
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,33 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*