Automechanika 2016 – Misfat dévoile sa nouvelle stratégie de marques

Partagez

Le groupe propriétaire de la marque Mecafilter a dévoilé sa stratégie de distribution pour la marque Lucas et a annoncé la signature d’un accord de distribution exclusif avec Automotor…

misfat_carte-distribution-lucas

Le réseau de plateformes permet à Misfat de proposer les gammes de filtres Lucas dans la France entière

Un an après l’annonce sur Equip Auto de la signature d’un accord de licence avec TRW lui octroyant l’exclusivité de la fabrication et de la distribution des filtres sous la marque Lucas sur les régions d’Europe continentale et d’Afrique du Nord, l’industriel tunisien Misfat a profité du salon de Francfort pour lever le voile sur sa stratégie de distribution pour cette nouvelle offre en France. Misfat va ainsi s’appuyer sur 6 plateformes régionales : AFP à Gennevilliers pour la région parisienne et le Nord, Est Entrepôt à Nancy pour l’Est, Dasir à Lyon pour les régions Rhône-Alpes et Auvergne, les deux plateformes Chaussende à Marseille et à Toulouse pour couvrir tout le Sud, et enfin Adipa à Nantes pour l’Ouest.

Chacun des six partenaires bénéficie d’une exclusivité territoriale. Eux seuls proposeront donc l’intégralité de l’offre avec pour objectif un taux de service de plus de 98%! Pour mémoire constituée de 1 200 références de filtres à huile, air, carburant et habitacle pour applications VL et VUL, la marque Lucas revendique une couverture du parc roulant français de plus de 95%… Par ailleurs, cette gamme de qualité d’origine positionnée « premium » (elle s’accompagne dès son lancement de l’édition d’un catalogue et d’un site web dédiés), présente en outre la particularité de couvrir au mieux un parc asiatique en constante augmentation en Europe, avec un taux de couverture annoncé là encore de plus de 95%…

Relais de croissance

Misfat dispose ainsi en Europe de deux marques fortes que sont Mecafilter et Lucas – Misfat, moins connu dans nos contrées, étant dévolu aux canaux alternatifs. La stratégie de distribution parallèle des deux marques initiée en France  (canal traditionnel pour Mecafilter, plateformes régionales pour Lucas), lui permet d’éviter que le retour de Lucas -dont la notoriété demeure toujours très forte- ne puisse faire de l’ombre à Mecafilter. Lucas devrait ainsi constituer un outil de conquête de nouveaux clients, en parallèle des marques déjà commercialisées dans l’Hexagone : Mecafilter donc, mais aussi Misfat (gamme alternative distribuée au travers du réseau Carter-Cash) ou encore la marque historique Lautrette, et dont les volumes cumulés permettent à l’équipementier de se positionner en numéro deux sur le marché de l’IAM, avec 20% de parts de marché…

Le déploiement de l’offre Lucas est d’ores et déjà bien entamé en Europe avec un réseau de distribution mis en place en Espagne (via le distributeur madrilène Ital Recambios et ses 5 plateformes), et au Portugal, où TRW va s’appuyer sur ses partenaires-distributeurs locaux. Mais la marque, dont la notoriété est un réel atout partout en Europe, doit également s’attaquer aux marchés de la Grande-Bretagne, et de l’Europe centrale et orientale. Des marchés jusqu’ici plutôt fermés à Mecafilter…

Lautrette entre chez Automotor !

Une autre annonce importante a été faite par le groupe tunisien sur Automechanika. Misfat a en effet révélé la signature d’un accord de distribution exclusif (hors France) avec Automotor. L’entreprise française spécialisée dans l’export de pièces détachées automobile, aujourd’hui dirigée par Olivier van Ruymbeke, reprend en effet la distribution vers 70 pays de la marque proposant 600 références de filtres de qualité équivalente à l’origine et couvrant 87% du parc européen.

Aux dires des deux parties au contrat, il s’agit assurément d’un deal gagnant-gagnant : Misfat délègue la distribution de la marque Laurette à une entreprise en pleine croissance (le CA d’Automotor a atteint 50 M€ l’année dernière lorsqu’il était de 35 M€ en 2012), pour se focaliser sur ses marques « fortes » et son offre éponyme, leader sur les marchés Nord-africains. De son côté, Automotor, qui distribuait jusqu’à l’année dernière Purflux en Algérie, dispose désormais d’une offre relativement courte («un atout pour l’export», selon le nouvel homme fort d’Automotor), mais assurant une très bonne couverture et à la notoriété certaine. Qui plus est une offre qu’Automotor va pouvoir pousser vers quelque 70 pays…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*