Magneti Marelli racheté par KKR-Calsonic

Partagez

C’est fait ! Magneti Marelli a été cédé par FCA au japonais Calsonic, propriété du fonds d’investissement KKR. La fusion envisagée propulsera le nouvel ensemble dans le top 10 des équipementiers mondiaux…

Le siège de Magneti Marelli, à Corbetta, près de Milan.

Le siège de Magneti Marelli, à Corbetta, près de Milan.

C’est la fin d’un interminable feuilleton : celui de la revente de l’équipementier italien Magneti Marelli. Propriété de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), dont feu son patron Sergio Marchionne annonçait depuis plusieurs années sa ferme intention de s’en séparer, Magneti Marelli a donc bel et bien été cédé au fonds d’investissement KKR, comme nous l’annoncions début septembre, en vue d’une fusion avec l’équipementier japonais Calsonic Kansei au cours de la première moitié de l’année prochaine.

Montant de l’opération, si celle-ci est acceptée par les autorités de la concurrence : 6,2 milliards d’€. La nouvelle entité née de cette fusion sera baptisée Magneti Marelli CK Holdings et son siège restera à Corbetta, près de Milan.

Au 7e rang mondial

« La transaction représente une occasion unique de combiner deux entreprises florissantes, qui enregistrent à elles deux un chiffre d’affaires annuel de 15,2 milliards d’euros », précise un communiqué commun des trois parties au contrat, créant de fait «le 7e fournisseur indépendant de composants automobiles au monde». Magneti Marelli  a réalisé en 2017 un CA de 8,7 mds d’€ tandis que Calsonic Kansei en a réalisé un de 7,7 mds d’€. Si l’on ne tombe pas exactement sur les 15,2 mds mentionnés dans le communiqué, il n’en reste pas moins que le nouvel ensemble intègre ipso facto le top des équipementiers mondiaux, acquérant la taille d’un Valeo ou d’un Faurecia…

Les protagonistes ont en outre souhaité lever les possibles craintes sur l’emploi. Le communiqué précise en effet que FCA s’était engagé sur un accord de fourniture pluri-annuel avec le nouvel ensemble, soulignant par là son intention de «maintenir les opérations de Magneti Marelli en Italie et de favoriser sa croissance et son succès pour l’avenir».

Nous verrons dans l’avenir, surtout si le retournement du marché automobile mondial venait à se confirmer comme de premiers signes le laissent entendre, si ces promesses engagent ceux qui les font ou seulement les salariés qui les entendent…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*