Pièces Equipementier

Equip Auto 2019 – Les amortisseurs LTM attaquent le marché français

Le groupe tunisien Mecatech, actionnaire du groupe Misfat, qui produit de nombreux filtres pour différents fournisseurs et distribue la marque Lucas en exclusivité, vient de lancer sur Equip Auto une nouvelle gamme de produits : les amortisseurs, sous sa marque LTM.

«Lancer une gamme d’amortisseurs est un projet qui remonte à 2010 dans le groupe Mecatech, détaille Mourad Chaffai, directeur marketing de LTM, fabricant d’amortisseur dont la marque est officiellement lancée sur le marché français cette année. LTM, fort de 190 collaborateurs, produit quelque 400 000 amortisseurs par an sur une capacité de 1 million d’unités.» Certains d’entre eux finissent dans les gammes des fournisseurs d’amortisseurs pour le marché de l’après-vente constructeur ainsi que pour le marché indépendant, et ce, jusqu’aux marques les plus célèbres…

LTM produit ainsi des amortisseurs dédiés aux véhicules légers mais aussi aux utilitaires et aux véhicules industriels, fabriqués sur des lignes de production aux standards européens, mais sur un outil industriel flexible capable de sortir de petites et moyennes séries afin de diminuer le plus possible le fameux “time to market”, ce délai qui détermine le moment où un produit arrive sur le marché. «Le but est d’aboutir à un équilibre de notre production : 50% d’amortisseurs à la marque LTM, 50% destinés à fournir constructeurs et équipementiers», précise Mourad Chaffai.

La charte de qualité LTM renforcée

Aujourd’hui, la gamme complète d’amortisseurs LTM pour véhicules légers de plus de 5 ans s’élève à 12 000 références, soit une couverture de parc de plus de 96% dans TecDoc. Et ceux-ci, qu’ils soient à gaz ou hydrauliques, sont assortis d’une garantie de deux ans. Mais que les distributeurs qui craignent d’éventuels soucis liés aux produits de la marque se rassurent : en plus de cette garantie, le groupe Mecatech certifie que 100% des amortisseurs issus de sa production sont contrôlés en bout de ligne, «sur des bancs d’essai à deux vitesses», souligne Geoffrey Duhamel, directeur commercial France de LTM.

Afin de confirmer sa capacité à fournir adéquatement le marché européen, le groupe rappelle que ses usines d’amortisseurs sont certifiées ISO 9001 depuis 2015, que la norme IATF 16949 : 2016 va être mise en place en 2020, tout comme la norme ISO 14000.

Un positionnement tarifaire très compétitif

M. Chaffai et G. Duhamel, respectivement directeur marketing et directeur commercial France de LTM.

Afin d’attaquer un marché français sur lequel le taux de remplacement est faible, 96% des Français ignorant que l’amortisseur est un organe de sécurité, et où le délai de changement est fixé à 80 000 kms, c’est-à-dire un âge où la valeur vénale du véhicule est considérablement amoindrie, LTM débarque avec un positionnement tarifaire particulièrement compétitif par rapport à une offre premium souvent jugée trop cher, contribuant notamment au fait que 40% du parc roulant français soit doté d’amortisseurs usés.

En effet, c’est un prix moyen dépositionné de 20% par rapport aux marques premium que LTM propose, de façon à ce que les réparateurs puissent transférer l’avantage tarifaire acquis jusqu’à l’automobiliste lui-même et parvenir enfin à faire sortir le parc français de ses fâcheuses habitudes.

Une distribution savamment orchestrée

Au moment de se lancer sur le marché français, LTM peut d’ores et déjà compter sur une équipe commerciale de sept personnes –les mêmes qui composent l’équipe de Mecafilter– et sur trois dépôts régionaux à Paris, Nantes et Marseille, avant que l’offre ne soit déployée sur trois autres dépôts d’ici la fin de l’année 2019 (Lyon, Toulouse et Lille). CSDistrib ainsi que plusieurs plateformes PAP vont ainsi être mis à contribution pour permettre à LTM de se déployer dans l’Hexagone et de livrer en H+4 l’ensemble du territoire.

«La disponibilité est un enjeu crucial pour les amortisseurs, dont le diagnostic est souvent effectué à l’occasion d’une autre prestation, comme un changement de pneus ou une intervention sur le freinage», rappelle Geoffrey Duhamel. Toutefois, celui-ci rappelle que les politiques commerciales de LTM et Mecafilter «resteront indépendantes : nous restons des spécialistes et n’avons aucune intention de développer une stratégie multiproduits».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction