Pièces Equipementier

Equip Auto 2019 – Schaeffler : Fag, 3ème pilier de l’équipementier

A travers une approche d’équipementier multi système, Schaeffler a mis en avant sur Equip Auto ses trois domaines d’expertise : la transmission, l’environnement moteur et le châssis. Avec, pour ce dernier une refonte complète -et un élargissement significatif- de son offre désormais réunie sous la marque FAG…

Comme à sa grande habitude, Schaeffler a fait le show sur le salon. Avec son stand de 420 m² grand ouvert aux visiteurs, aux démonstrations et aux formations, il proposait divers univers mettant en avant ses compétences variées. A travers son approche ‘multi système’, l’équipementier a en effet pu mettre en avant son expertise première monte en matière de transmission, d’environnement moteur et de châssis. Et il ponctuait les journées de nombreuses présentations techniques dans son désormais traditionnel forum, où réparateurs technophiles sont venus s’enquérir des dernières solutions de réparation proposées par l’équipementier allemand.

Et dans ce temple de l’innovation qu’est Equip Auto, celle-ci n’était pas en reste chez Schaeffler. L’équipementier avait placé trois dossiers dans le cadre des Grands prix de l’innovation, tous trois ayant été présélectionnés : l’intelligent corner module, solution de châssis pour véhicules électriques (1ère monte), le LuK RepSet 2 CT «humide» et le kit moteur sous la marque INA…

Nouvelles solutions de réparation

Sur Equip Auto, Schaeffler présentait donc ses trois domaines d’expertise pour la rechange. Reconnu comme le leader de l’embrayage sur en première monte avec sa marque LuK (la marque équipe un véhicule sur 3 en Europe), il lance périodiquement des solutions de réparation innovantes pour la rechange.

Schaeffler est par exemple le seul équipementier à proposer une solution pour intervenir sur les boîtes de vitesse, baptisée LuKBox. Il y a 10 ans, il innovait avec la solution de réparation RepSet CT afin de pouvoir réparer les boîtes accouplées à un double embrayage – une solution qui a convaincu les constructeurs à tel point que leur croissance atteint près de 300% sur ces dix dernières années et que 20% des véhicules neufs devraient en être équipés à l’horizon 2021 !

Cette année, l’équipementier a souhaité faire un focus sur sa solution pour double embrayage à bain d’huile, baptisée LuK RepSet 2 CT, une solution là encore exclusive pour la rechange. Se destinant aux modèles du groupe VW équipés des boîtes DQ500 ou DQ380, elle contient tous les composants nécessaires au remplacement ainsi qu’un outillage spécifique.

Même démarche dans le cadre de son expertise OE pour l’environnement moteur à travers la marque INA. Et notamment son nouveau kit moteur : la solution inter-systèmes (haut et bas moteur) développée par l’équipementier permet en effet, lorsque l’opérateur intervient sur un système de distribution, de remplacer dans le même temps les pièces environnantes. Les 6 références actuellement proposées, spécifiques à un type de moteur donné, contiennent tous les composants jusqu’aux pièces d’étanchéité et à la visserie. A la clé pour le réparateur : un gain de temps à la commande et une qualité d’intervention renforcée.

FAG sur le devant de la scène

Si les marques INA et surtout LuK sont aujourd’hui bien implantées sur le marché de la rechange en France, le groupe a profité de cette édition 2019 du salon pour mettre en avant la marque FAG. Avec la même démarche qui a fait le succès des deux autres marques du groupe : «Avec FAG, Schaeffler met en avant une marque forte, présente en OE, et qui propose pour la rechange des gammes longues répondant aux mêmes standards de qualité que la première monte, assorties de solutions complètes de réparation», déclare Philippe Baudin, vice-président France et Benelux de Schaeffler Automotive Aftermarket.

Depuis le 1er juin dernier, FAG réunit ainsi tout le savoir-faire du groupe en matière de châssis : en plus de son historique gamme de roulement de roues, elle comprend désormais les pièces de suspension et de direction, les arbres de transmission, et les jambes de suspension. Avec, comme à son habitude, tous les accessoires nécessaires à l’intervention : boulons, vis, etc.

Schaeffler investit donc à son tour le très bataillé marché de la pièce de suspension et de direction, où ferraillent déjà Delphi, ZF, Tenneco, NTN-SNR, Febi ou, plus récemment, SKF…

RepXpert s’invite sur smartphone

Autre actualité pour l’équipementier : la plateforme digitale technique est encore plus accessible car se décline désormais sur smartphone. L’appli, disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play depuis le début du mois d’octobre, renferme l’ensemble des catalogues de pièces, les fiches techniques, les vidéos de montage ou encore les valeurs indispensables à une réparation des volants bimasse de qualité (couples de serrage, valeurs de consignes pour l’angle de dépouille et le jeu de basculement).

Nouveauté : il est désormais possible de scanner le code barre des produits afin d’accéder directement aux infos techniques sur TecDoc.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan