Pièces Equipementier

Equip Auto 2019 – NTN-SNR veut s’appuyer sur la force d’NTN en 1ère monte

Présent sur Equip Auto 2019 avec son nouveau vice-président rechange automobile Europe et Afrique, Jean-François Debrosse, NTN-SNR a présenté la nouvelle version de son application TechScaN’R et surtout évoqué l’idée de s’appuyer davantage sur la puissance de la maison-mère NTN en première monte pour développer son offre dédiée à la rechange.

Jean-François Debrosse, vice-président rechange EMEA, et Christophe Espine, directeur communication groupe, sur le stand NTN-SNR à Equip Auto 2019.

Jean-François Debrosse, vice-président rechange EMEA, et Christophe Espine, directeur communication groupe, sur le stand NTN-SNR à Equip Auto 2019.

Equip Auto 2019 a permis à NTN-SNR de mettre les points sur quelques i. D’abord, dans sa volonté de se faire davantage reconnaître non plus comme une ancienne filiale de Renault, ce que la société n’est plus depuis une vingtaine d’années, mais comme l’émanation d’un groupe industriel puissant.

«Nous voulons vraiment redonner de la visibilité à NTN, équipementier japonais pesant quelque 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, tout en continuant de mettre en avant la marque SNR, affirme Jean-Fançois Debrosse, son nouveau vice-président rechange automobile Europe et Afrique. Il faudra peut-être clarifier le nom du groupe, en nous présentant comme NTN Aftermarket ou sous une désignation s’en approchant », évoque-t-il en sus.

Booster la part de l’après-vente de NTN

Mais surtout, c’est le contenu de l’offre SNR que le dirigeant espère gonfler dans les prochains mois. « Nous sommes en réflexion pour élargir notre offre à de nouvelles familles de produits car la puissance industrielle redoutable du groupe NTN et son expertise en première monte nous donnent les moyens d’y arriver », ajoute Jean-François Debrosse.

Ce qui laisse bien entendre que c’est dans les gammes que propose NTN aux constructeurs que SNR entend faire son marché… Mais cela implique d’abord de convaincre les dirigeants japonais du bien-fondé de la démarche, tant l’après-vente indépendante est culturellement étrangère à la culture automobile nippone.

Prendre du poids sur un marché en décroissance

Comme l’a rappelé le vice-président rechange automobile, même sur une zone où NTN-SNR représente quelque chose en après-vente, comme l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA), avec 169 millions d’euros de chiffre d’affaires, ça n’est qu’une goutte d’eau dans le CA global du groupe. «Notre historique d’ex-filiale de Renault nous permet d’être particulièrement performants sur la zone EMEA et celle-ci représente déjà les deux-tiers du business après-vente d’NTN-SNR», rappelle Jean-François Debrosse.

Bien que conscient que l’après-vente connaît des temps plus compliqués, le vice-président après-vente confirme sa volonté «d’aller chercher des parts de marché, même si ledit marché est en décroissance : il s’agit d’améliorer la logistique, d’affiner le pricing en rapprochant davantage nos acteurs de nos vendeurs et d’être encore plus au contact avec le terrain».

L’appli TechScaN’R encore affinée

Dans le rapport avec le terrain, en particulier avec les réparateurs, NTN-SNR a dévoilé sur Equip Auto 2019 la V4 de son application TechScaN’R. Cette nouvelle version fonctionnant aussi bien sous iOS que sous Android permet un accès encore plus simple aux informations techniques des nombreuses références de l’équipementier. Alors qu’auparavant, la recherche ne pouvait s’effectuer que par le scan des références indiquées sur le catalogue ou la boîte de la pièce, notamment, désormais, le pro dispose de trois autres façons d’effectuer une même recherche.

Il peut d’abord saisir le numéro de la plaque d’immatriculation française du véhicule. Il peut aussi choisir d’entrer son code VIN européen. Enfin, il peut également renseigner la référence produit NTN-SNR ou entrer celle d’une pièce concurrente. Un éventail de possibilités qui vient s’ajouter aux autres fonctionnalités de TechScaN’R, comme les vidéos de montage, qui viennent de s’enrichir de tutoriels pour poser les capteurs ABS et les kits de distribution. Bientôt viendront s’y ajouter des vidéos au sujet des kits d’accessoires et des roulements Gen 3.

La projection de la pièce en réalité augmentée par-dessus la référence scannée est également conservée dans l’application. Enfin, notices de montage et accès au catalogue continuent eux aussi leur développement dans l’application. «Nous voulons faire de TechScaN’R un véritable outil d’aide à la vente», affirme ainsi Amélie Paviet, responsable marketing après-vente d’NTN-SNR pour la zone EMEA.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com