Pièces Equipementier

Equip Auto 2019 – Continental tous azimuts

Absent du salon parisien en 2017, le groupe allemand Continental a fait son retour sur Equip Auto cette année, avec un stand mettant en avant la grande diversité de ses activités, de la pièce au traitement des données automobiles. Passage en revue des atouts, sur l’activité VL, du manufacturier devenu l’un des trois plus grands équipementiers au monde en moins de dix ans.

Le stand Continental sur Equip Auto 2019.

Le stand Continental sur Equip Auto 2019.

Revoir Continental sur Equip Auto, du 15 au 19 octobre dernier, revêtait une certaine logique. Absentes de l’édition 2017, le groupe allemand ayant préféré passer son tour et attendre de voir ce que donnerait ce retour du salon à Paris, les couleurs orange et noir de l’équipementier, devenu depuis l’un des trois plus puissants au monde, n’ont donc pas manqué de se faire remarquer en plein milieu du pavillon 1 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. D’autant qu’un bolide auxdites couleurs attirait rapidement le regard vers le stand.

La roue toujours priorité de Continental

Directeur marketing et communication du groupe en France, Adrien Eymard soulignait que «la présence de Continental sur Equip Auto 2019 a pour objectif de montrer toute l’étendue de nos gammes de produits et services d’aujourd’hui, ainsi que celles de demain, comme ContiSense et ContiAdapt», deux concepts de roue intelligente que l’équipementier allemand expose de salon en salon depuis l’IAA de Francfort en 2017.

Côté roue et plus particulièrement côté pneu, d’ailleurs, le groupe hanovrien rappelle qu’il a fait passer toute sa gamme VL en Génération 6 : l’EcoContact, le PremiumContact et le SportContact. Et côté toutes saisons, alors ? «Il s’agit d’une gamme à part chez Continental mais qui représente tout de même 10% du marché sell-in (NdlR : le marché des achats de pneu par les distributeurs), reconnaît Adrien Eymard. Ce segment enregistre 40% de croissance et nous lancerons le pneu TS 870 en février 2020.»

Le TPMS Go de VDO présenté

L’appareil TPMS Go de VDO, la marque de Continental dédiée à l’électronique et à la maintenance connectée, a d’ailleurs été présenté à l’occasion d’Equip Auto. Celui-ci permet aux ateliers de vérifier à distance l’identité des capteurs TPMS qui équipent les véhicules de ses clients, en particulier des flottes, le niveau de la batterie, la température et la pression des pneus… et de programmer ces mêmes TPMS. Utilisé en complément d’un outil de diagnostic électronique VDO ou du VDO TPMS Pro, le TPMS Go peut être «l’outil idéal pour les ateliers qui souhaitent élargir leur activité et ajouter cette offre TPMS à leur gamme de services», estime Sylvain Bourgeais, responsable après-vente indépendante de Continental.

VDO a également mis en avant, sur Equip Auto 2019, son Autodiagnos Check, un outil “plug & play” qui permet une maîtrise rapide de toutes les fonctions-clés de la maintenance des véhicules, tous constructeurs confondus. L’appareil est doté d’un assistant intégré qui permet au technicien d’intervenir sur plusieurs types de prestations différentes, allant du système de freinage au paramétrage de la batterie de démarrage en passant par le paramétrage des capteurs ou le codage des injecteurs, et même la climatisation.

La pièce pas en reste

Bien entendu, le poids lourd de l’équipement automobile qu’est devenu Continental n’a pas laissé de côté la pièce, durant le salon. Au contraire, même : c’est pour bien faire voir son savoir-faire en la matière qu’il avait choisi d’exposer au cœur du hall réservé en priorité aux équipementiers. Hormis les pièces de freinage sous la marque ATE, tout le portefeuille de pièces du groupe est passé sous l’étiquette Continental cette année. D’autant qu’en s’ouvrant davantage aux pièces de grande vente -filtres (conçus avec UFI), balais d’essuie-glaces, batteries- Continental s’est offert l’opportunité de parler directement au client final, bien plus au fait de ce type de pièces que de gammes plus techniques comme les kits de distribution.

«L’avantage d’avoir ces pièces sous le nom Continental est de faire bénéficier à la gamme de l’image premium du groupe, souligne Sylvain Bourgeais. En ce qui concerne les balais d’essuie-glaces, par exemple, le nombre d’acteurs premium est très restreint : nous voulons jouer dans cette cour-là. Et a fortiori, nous espérons le faire également avec notre gamme de batteries, même si le marché est plus concurrencé. C’est dans l’ADN du groupe.»

Conti, “one-stop shop” en devenir ?

Derrière cette stratégie et ces gammes qui s’étoffent toujours plus se dégage l’idée pour Continental de se poser en “one-stop shop”, afin d’offrir au distributeur l’essentiel des produits dont ses clients réparateurs ont besoin chez un seul acteur. «C’est logique car beaucoup de garagistes nous font déjà confiance depuis longtemps sur certaines de nos marques : pour le freinage avec ATE, pour le diagnostic avec VDO. Certains groupements référenceront bientôt l’ensemble des produits du catalogue Continental», avance Sylvain Bourgeais. Côté turbos, dont la distribution se fait par le biais de partenaires certifiés, c’est au travers de MS Motorservice que Continental voit son offre commercialisée.

Quant aux kits et courroies de transmission et d’accessoires, commercialisés sous le nom de ContiTech jusqu’à l’an dernier, ils sont désormais passés sous le nom Continental, comme promis en 2018 sur Automechanika Francfort. «Cela facilite beaucoup le travail de nos clients, estime Laurent Heurtebise, directeur commercial de l’activité transmission en France. D’autant que nous venons d’étoffer notre gamme de kits d’accessoires avec pompe à eau, de PRO Kits avec pompe à eau et de plus de 100 références de pompes à eau au détail : trois solutions pour trois besoins et trois niveaux de budgets différents.» Et toujours assortis de la fameuse garantie 5 ans Continental pour les garages enregistrés sur le site continental-ep.com/5.

En matière d’offre transmission, d’ailleurs, en plus de 50 nouveaux kits de distribution avec pompe à eau lancés à l’occasion d’Equip Auto, Continental a aussi dévoilé sa poulie de vilebrequin VD1444 pour les moteurs 3 cylindres EA211 du Volkswagen Auto Group (VAG). Une offre inédite sur le marché de la rechange.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com