Pièces concentration

Borg Warner met la main sur Delphi Technologies !

Les équipementiers Borg Warner et Delphi ont annoncé le 28 janvier dernier la conclusion d’un accord en vue du rachat du second par le premier. De quoi faire émerger un nouveau champion en matière de propulsion notamment électrique, affichant un CA cumulé de plus de 14,5 mds de dollars…

Il n’aura pas fallu attendre très longtemps en ce début d’année 2020 pour voir un nouveau mouvement de concentration au sein des grands équipementiers mondiaux. Si 2019 résonne encore du rachat en mai de Magneti Marelli par le Japonais Calsonic, rachat piloté par le fonds d’investissement KKR et faisant émerger le 7ème équipementier mondial avançant un CA de quelque 17 milliards d’euros, le cru 2020 s’inscrit sur la même tendance : les concentrations dans le domaine de l’automobile sont encore loin d’être terminées.

Car en attendant, chez les constructeurs, le possible rapprochement du groupe PSA avec Fiat Chrysler, voici que l’Américain Borg Warner a annoncé mardi dernier la signature d’un accord définitif en vue de racheter l’équipementier Delphi Technologies…

Un mastodonte de 14,5 milliards de dollars…

Cette opération, qui valoriserait Delphi Technologies à près de 3,3 mds de dollars US, est prévue pour la seconde moitié de l’année sous réserve de son acceptation tant par les actionnaires de Delphi que des autorités de régulation. Le rapprochement des deux entités ferait émerger un nouveau champion du secteur dont le CA cumulé devrait approximativement atteindre quelque 14,5 mds de dollars, avec respectivement 10,17 mds attendus par Borg Warner sur l’exercice fiscal 2019, pas encore clos, et 4,36 mds du côté de Delphi Technologies.

Le nouveau groupe, basé à Auburn Hill dans le Michigan (siège de Borg Warner), opérerait sous la dénomination Borg Warner et serait dirigé par son actuel président et CEO, Frédéric Lissalde, ainsi que par Kevin Nowlan, directeur financier. Le nouvel ensemble disposerait de plus d’une centaine de sites de production et de R&D implantés sur tous les continents (67 pour Borg Warner et 36 pour Delphi Technologies) et emploierait plus de 51 000 collaborateurs…

Champion des systèmes de propulsion

Ce rapprochement trouve sa justification dans les ruptures technologiques auxquelles fait face le secteur de l’automobile. A ce titre, les portefeuilles produits des deux équipementiers s’avèrent parfaitement complémentaires pour répondre aux demandes multiples et variées des constructeurs d’automobiles : tandis que Borg Warner a assis sa notoriété ces dernières années sur les turbos ou les transmissions, Delphi Technologies est aujourd’hui principalement tourné vers les systèmes de propulsion – notamment électriques.

Ce rachat doit donc permettre à Borg Warner de renforcer son leadership sur ce dernier secteur et d’accroître sa flexibilité vis-à-vis des demandes de ses clients-constructeurs, qu’il s’agisse de motorisations classiques à combustion interne, d’hybridation ou d’électrification… là où les demandes émergent actuellement. La combinaison des savoir-faire respectifs des deux entités débouchera sur une offre globale de produits (convertisseurs, chargeurs, systèmes de gestion des batteries) et de services (softwares).

Par ailleurs, le rachat de Delphi Technologies va permettre à Borg Warner de se renforcer sur les segments de marché des véhicules commerciaux et de l’aftermarket. Enfin, le futur propriétaire de Delphi attend de significatives synergies et ambitionne d’ores et déjà de réaliser environ 125 millions de dollars d’économie à l’horizon 2023.

1 commentaire concernant “Borg Warner met la main sur Delphi Technologies !”

  1. Delphi avait déjà été coupé en deux dont une partie (powertrain) vendu à un américain. Serait-ce la deuxième partie d’une découpe bien organisée ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction