Pièces Digital

Daparto et Point S s’associent en Allemagne

Le comparateur en ligne du prix des pièces de rechange Daparto annonce un partenariat avec le réseau d’entretien-réparation Point S sur le marché allemand. Un premier accord B2B après n’avoir jusqu’ici développé son business qu’en B2C…

On savait la plateforme digitale allemande Daparto dynamique en termes de partenariats avec de grands acteurs du web marchand B2C : déjà partenaire de Mister-Auto en Allemagne avant même son arrivée dans l’Hexagone, en septembre de l’année dernière, le comparateur en ligne annonçait début janvier la signature d’un accord avec un autre important acteur français de la vente de pièces en ligne : Webdealauto.

Ce mois-ci, Daparto annonce ouvrir sa plateforme aux points de vente du réseau Point S Allemagne. Jusqu’ici uniquement approvisionné par d’importants acteurs de la distribution traditionnelle – Stahlgruber, Wessels und Müller ou Trost -, les 700 points de vente sous enseigne auront désormais la possibilité d’accéder à une plateforme B2B dédiée, créée pour l’occasion. Ils auront ainsi encore davantage de flexibilité dans le choix des pièces, car pouvant confronter l’offre issue de leurs fournisseurs habituels avec la place de marché digitale compilant plus de 20 millions d’offres issues de sites marchands.

A cet égard, si les accords antérieurs avec les distributeurs traditionnels ne devraient pas franchement être remis en cause – RFA oblige ou ne serait-ce que parce que ceux-ci sont en capacité de livrer plusieurs fois par jour, ce que Daparto ne saurait promettre -, la marketplace apparaît pour les points de vente Point S comme un bel outil de dépannage dans l’optique de proposer un taux de service optimisé à leurs clients.

Développer le segment B2B

Pourquoi investir le segment de marché du B2B ? Parce qu’une étude réalisée en interne destinée à mieux connaître ses utilisateurs a démontré qu’une quantité non négligeable des pros commandait sur sa plateforme : aux côtés des 75 % de clients particuliers, 25 % de pros au moins (car tous ne se déclarant pas comme tels lors d’un achat sur la plateforme) utilisaient ce service ! Une quantité non négligeable, observée sur tous ses marchés, et en outre une quantité en croissance année après année…

Si cet accord porte donc cette fois sur le segment B2B, la philosophie reste la même : après un partenariat signé pour un marché précis (l’Allemagne en l’occurrence), il pourrait bien progressivement s’étendre à d’autres marchés en Europe, à l’image des accords précédemment noués avec ses partenaires dans le B2C.

En cela, cet accord apparaît stratégique pour Daparto : en fournissant une solution de dépannage à l’un des réseaux indépendants parmi les plus importants et dynamiques au monde (présence sur 38 marchés et 4 continents au travers de 5 500 points de service), il peut possiblement servir à Daparto de véritable rampe de lancement pour le segment B2B de ses marchés européens. A commencer par la France où l’enseigne compte plus de 550 points de service…

Au-delà, la création de la plateforme B2B pour Point S lui ouvre aujourd’hui les portes d’un marché jusqu’ici fermé : celui de la réparation indépendante. «La plateforme B2B […] traduit le désir de Daparto de poursuivre sa stratégie de développement en B2B en concluant de nouveaux partenariats avec d’autres chaînes en Allemagne ainsi qu’en Europe mais également en ouvrant l’accès à cette plateforme aux garages indépendants», conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur