Pièces Innovation

Palmarès INPI 2019 : PSA passe devant Valeo !

L’Institut National de la Propriété Intellectuel a dévoilé son palmarès des déposants de brevets pour l’année 2019. Si sans grande surprise, l’industrie truste les premières places, c’est le groupe PSA qui arrive en tête, devançant l’équipementier Valeo, n°1 les trois années précédentes…

 

Le palmarès 2019 des déposants de brevets à l’INPI connait du changement : c’est en effet le constructeur PSA qui vient, avec 1 183 demandes de brevets déposées contre 1 078 un an plus tôt, se placer en tête de ce classement. Il devance un autre poids-lourds de l’automobile, Valeo qui voit quant à lui le nombre de ses brevets reculer sensiblement, passant de 1 355 en 2018 à 1 054 demandes 12 mois plus tard. L’équipementier demeure cependant un habitué des podiums, y figurant sans discontinuité depuis 2015 et étant par ailleurs monté sur la première marche de ce palmarès durant trois années consécutives, de 2016 à 2018. Il pouvait bien, par courtoisie et ne serait-ce qu’une année, laisser la place à l’un de ses plus gros clients…

L’automobile, locomotive de l’innovation

Le podium est complété par le groupe Safran, avec 871 demandes de brevets déposées durant l’année 2019. Il est suivi de près par le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), auteur de 659 demandes. Plus loin derrière apparait Renault, 5e, avec 426 demandes ‘seulement’. Une faiblesse toute relative et ce, bien que ce soit moins qu’en 2018 où le groupe avait déposé 453 demandes : l’autre grand constructeur d’automobiles national devance par exemple le fleuron national de l’aéronautique, Airbus, qui n’avance que 351 demandes de brevets pour se placer à la 7e place.

Le palmarès est donc largement dominé par l’industrie automobile, où les ruptures technologiques en cours imposent aux acteurs du secteur de protéger leurs innovations : en effet, non seulement le top cinq est occupé par trois entreprises issues du secteur de l’automobile, mais les deux premiers – PSA et Valeo- ont déposé plus de 1 000 demandes de brevets sur l’année lorsque Safran n’a déposé ‘que’ 871 demandes de brevets. Autre exemple : dans le top 20 figurent d’autres entreprises du secteur et érigent à leur tour le dépôt de brevet en véritable stratégie d’entreprise, et qui enregistrent une hausse fulgurante de demandes de brevets. Tel est le cas pour Faurecia qui a déposé en 2019 221 demandes contre 111 un an plus tôt (+99,1%), ou Plastic Omnium (116 demandes de brevet déposées en 2019 contre 58 en 2018 soit + 100%).

A noter également, Chassis Brakes International et NTN-SNR font leur entrée dans le top 50, se plaçant respectivement 43e et 46e en termes de nombre de demandes de brevets déposées en 2019.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction