Pièces Pneumatiques

SPP : une belle reprise en juin

Le Syndicat des Professionnels du Pneu a dévoilé les chiffres du marché des pneumatiques sur le mois de juin. Premier mois plein en terme d’activité suite au déconfinement, il enregistre de très fortes progressions, à deux chiffres et ce, quel que soit le segment envisagé. Reste que la période de confinement a généré une perte d’exploitation que la reprise pourra difficilement combler…

Reifenwechsel am Auto

Enfin des chiffres réjouissants : sur le front du marché des pneumatiques, le Syndicat des Professionnels du Pneu (SPP) a communiqué sur les chiffres du mois de juin. Et force est de constater que la reprise initiée sur la deuxième quinzaine de mai, époque du confinement de la population, s’est confirmée de fort belle manière sur le mois suivant.

A deux chiffres

En effet, selon, le SPP, les ventes de pneus (résultat du panel sell out GKF/SPP) ont toutes enregistré une croissance à deux chiffres, tous segments confondus. Une reprise en V, attendue de tous mais que d’aucun n’osait professer il y a quelques semaines encore.
En matière de pneus TC4, la hausse globale est ainsi de 14,7 %. Dans le détail, ce sont les pneus pour 4×4 et SUV qui ont tiré le marché vers le haut, avec une hausse de 24,1 % par rapport au même mois un an plus tôt. Les pneus pour camionnettes ont eux aussi affiché une hausse de 19,1 % par rapport à juin 2019. Quant aux pneus tourisme, s’ils n’affichent ‘que’ 14,7 % de croissance, ils restent tout de même dans cette puissante dynamique globale du marché.

Les marques B et Budget ont semble-t-il mieux tiré leur épingle du jeu, avec des hausses respectives de 28,1 et 25,7 %, lorsque les volumes de vente des pneus premium n’ont crû que de 10,4 %. Les pneus aux marques de distributeurs ont quant à eux stagné (+0,5%), confirmant une tendance d’une problématique de positionnement prix vis-à-vis des marques B et des marques Budget… A noter également : la très forte demande des pneus toutes saisons, qui ont enregistré une croissance de quelque +56,6 %!

Durant ce mois, les négociants spécialistes se sont montrés les plus dynamiques avec une hausse de 20,9 % tandis que le canal des centres auto/réparateurs rapides n’affiche que +10,2 %.

Autre bonne nouvelle : les prix moyens des pneus TC4 ont connu une légère hausse (2,8%). Preuve que les industriels tentent de soigner une trésorerie affaiblie par la crise sanitaire et que, pour ces mêmes raisons, les réseaux de distribution en aval n’ont pas entamé de guerre des prix pour s’assurer davantage de trafic dans leurs ateliers…

Quant au segment du poids lourd, après avoir retrouver en mai un niveau équivalent à mai 2019, les ventes sur le mois de juin ont progressé de 17,2 %. Et ce sont surtout les pneus neufs qui affichent la repirse la plus marquée avec +19,8 %, contre +11,1 % pour les pneus rechapés.

CA : S1 à -23,6 %

Le SPP ne crie pas victoire pour autant, si la reprise est bel et bien là, l’organisation professionnelle rappelle que les 55 jours de confinement ont généré un manque à gagner colossal pour le secteur de la distribution de pneumatiques : au plus fort de la crise, la chute des volumes de ventes avait atteint 80 % sur l’activité TC4. Aussi, sur le premier semestre 2020, la perte de chiffre d’affaires est estimée à quelque 175,3 M€ sur les ventes de pneus TC4. Hors prestations… Comparé à la même période en 2019, cela représente une chute de 23,6 % de CA !

Pour le nouveau président du SPP, Dominique Stempfel, les signes de redémarrage sont certes rassurants. Toutefois « de nombreuses questions restent en suspens, poursuit-il : dans quelle proportion les kilomètres non parcourus durant les deux mois de confinement seront-ils rattrapés ? La baisse de l’utilisation de l’automobile liée au télétravail sera-t-elle compensée par l’augmentation de l’utilisation de l’automobile liée à la peur des transport en commun ? Quel impact sur le marché du remplacement aura l’afflux de véhicules neufs bénéficiant de la prime à la conversion ? » Et de conclure « la deuxième partie de l’année reste donc très incertaine et notre optimisme doit rester mesuré, en espérant quelques coups de pouce, comme la promulgation de la loi Montagne »…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction