Actualités Réseaux Coronavirus

AAG : les (tristes) premiers chiffres du reconfinement

Lors d’un point presse faisant suite aux conventions réseaux qui se sont déroulées dans le cadre du salon virtuel Garage Expo, Vincent Congnet, directeur des réseaux VL AAG, a dévoilé les tendances des premiers jours du reconfinement dans les différentes réseaux du groupement. Sans surprise, l’activité est en brutal et net recul…

L’activité –au mois en matière d’entretien-réparation mécanique– était bien repartie après le confinement du deuxième trimestre. Les mois de mai et juin avaient vu les ateliers profiter de la période d’immobilisation des véhicules comme de la date anniversaire de la visite périodique au contrôle technique pour faire le plein d’entrées atelier.

L’été avait surfé sur la même tendance, les vacances demeurant très franco-françaises pendant que le véhicule individuel était privilégié sur toute autre forme de mobilité en cette période de crise sanitaire. Même redoutée, la rentrée avait finalement bien tenu, jusqu’à cette ultime et très soutenue dernière semaine d’octobre que vient de mesurer l’Observatoire de Sortie de Crise AM Today/EBP MéCA. Mais le reconfinement, de 4 semaines au moins, imposé par le Gouvernement la semaine dernière a brisé net la dynamique de reprise.

l’après-vente dévisse

Vincent Congnet, directeur des réseaux a en effet donné les premières tendances enregistrés parmi les différents points de service dont dispose le groupement de distribution sur le territoire. Dès les premiers jours du reconfinement, les garages ont affiché selon lui « une activité faible ». Et ce, alors même que l’entretien-réparation a clairement été de nouveau consacré activité essentielle et que distributeurs comme réseaux de garages communiquent massivement sur les réseaux sociaux pour confirmer l’ouverture de leurs points de vente.

Selon lui, les garages mécaniques oscillent déjà entre -10 et -20 %, avec un recul plus marqué pour les garages situés en zone urbaine (plutôt -20 %) que ceux implantés en zone rurale (plutôt -10 %). Les centres autos, eux, reculent en moyenne de 20 %. Quant à l’activité réparation-collision, elle dévisse de 30 %. « Les professionnels retrouvent des niveaux d’activité vécus lors du premier confinement », déplore Vincent Congnet. Pis : « les carnets de commandes pour la semaine à venir sont deux fois moins remplis que cette semaine », avertit-il.

-15 % au mieux pour l’année 2020 ?

Sans préjuger de la durée de ce second confinement, les estimations de Vincent Congnet pour la fin d’exercice ne sont guère réjouissantes. A partir d’estimations fondées sur les 10,5 premiers mois de l’année, il prédit -5 % à -8 % pour la mécanique, -20 à -25 % pour la carrosserie et -15 % sur la vente de véhicules pratiquée par les indépendants (NdlR : soit une bien moins mauvaise performance que le marché VN en général). Ce qui fait dire au directeur des réseaux VL d’AAG que « si l’on termine l’exercice 2020 à -15 %, ce ne sera pas un trop mauvais résultat»…

Un motif de satisfaction toutefois : le nombre de cessation d’activité n’a pas bondi, la filière ayant pu profiter des aides économiques mises en place par l’État comme le report de charges, l’activité partielle ou le PGE. Un PGE que Vincent Congnet exhorte d’ailleurs à utiliser à plein, d’autant que la moitié seulement des réparateurs sous enseigne en ont fait la demande…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar