Glastint a ouvert cinq nouveaux centres en 2020

En dépit des circonstances difficiles liées à la crise sanitaire, le réseau Glastint continue doucement mais sûrement de se développer et vient d’annoncer que cinq nouveaux centres avaient ouvert en 2020. Ils viennent s’ajouter aux deux rachats qui ont eu lieu cette année, et Glastint espère en ouvrir deux nouveaux d’ici au 31 décembre.

Le dynamisme de Glastint ne semble pas faiblir malgré les difficultés économiques liées au Covid-19. L’enseigne de pose de films et de réparation de vitrage annonce qu’entre janvier 2020 et ce mois de novembre, cinq nouveaux centres ont vu le jour dans son réseau. Les deux premiers ont ouvert en début d’année, à Saintes, en Charente-Maritime (17), et en Côte d’Ivoire, ce qui marque le premier pas de Glastint hors de France.

Une série d’ouvertures toujours en cours

Le confinement de mars à mai a naturellement gelé une partie des projets mais ceux-ci ont vite repris et en juillet, Glastint a ouvert à Haguenau, dans le Bas-Rhin (67), avant d’ouvrir à Angoulême, en Charente (16), au mois d’août. Le site angoumois est géré par deux anciens de chez Carglass. Enfin, c’est à Coignières, dans les Yvelines (78), que le cinquième et dernier centre Carglass ouvert en 2020 a vu le jour, en septembre dernier.

Malgré le reconfinement en cours actuellement, Glastint n’abdique pas l’idée d’ouvrir deux centres supplémentaires d’ici la fin de l’année. Les projets vont d’ailleurs bon train puisque d’ici fin novembre, début décembre, l’enseigne fleurira à Albertville, en Savoie (73), et à Limoges, en Haute-Vienne (87), ce dernier n’étant autre que le deuxième centre des franchisés Glastint de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze (19).

Glastint se développe aussi par des rachats

Bien sûr, il ne s’agit pas que d’ouvrir de nouveaux centres, il faut aussi veiller à ce que les établissements existant ne quittent pas le réseau, même lorsqu’ils sont revendus. Heureusement, les sites d’Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône (13), et de Montrouge, dans les Hauts-de-Seine (92), ont été rachetés et restent sous l’enseigne Glastint. Des établissements qui, comme tous ceux précités, pratiquent à la fois la réparation de vitrage et la pose de films teintés pour véhicules et sur les bâtiments.

Pour ce qui est des process d’ouverture, les nouveaux franchisés et les repreneurs ont pu suivre des formations dans un contexte adapté au respect des mesures sanitaires destinées à prévenir la propagation du coronavirus. Ainsi, la majorité des formations s’est déroulée en distanciel quand cela était possible, en l’occurrence les formations commerciales auto et bâtiment ainsi que celles liées à la communication et au fonctionnement des outils informatiques.

Une belle résistance du réseau

Seules les formations techniques ont été dispensées en présentiel « mais le nombre de stagiaires a été limité à 2 personnes par session, afin de respecter au mieux les consignes sanitaires édictées à la sortie du confinement », souligne Glastint. La situation économique difficile que vivent actuellement la France et le secteur automobile ne paraît pas avoir trop mis à mal la santé de l’enseigne puisque celle-ci confirme que « le chiffre d’affaires du réseau, de la sortie de la première période de confinement à fin octobre, a marqué une nette progression par rapport à celui de la même période de 2019, venant pratiquement « gommer » les baisses de chiffres d’affaires enregistrées entre le 17 mars et le 11 mai ».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction