Actualités Réseaux Véhicule électrique

Le Chinois Aiways s’appuie sur les indépendants Feu Vert, GoMecano, Albax et AD

Attention : petite révolution ! Distribués exclusivement par Car East France, les véhicules électriques du constructeur chinois Aiways seront entretenus par les centres Feu Vert et GoMecano et réparés par les carrosseries Albax et AD, grâce au partenariat passé avec chacune de ces quatre marques.

Les véhicules de marques chinoises commencent à faire leur trou petit à petit en France. Parmi eux, les modèles 100 % électriques du constructeur Aiways, dont la distribution dans l’Hexagone a été confiée en exclusivité à Car East France. Une distribution VN “phygitale” qui permet, depuis le site aiwayscars.fr, de planifier l’essai du véhicule à domicile ou sur le lieu de travail, d’accompagner le client à distance ou avec l’aide d’un conseiller commercial puis de faire livrer le véhicule chez le client lui-même. 26 villes sont d’ores et déjà couvertes pour le lancement du Aiways U5, ce mois de janvier.

La pragmatique approche des réparateurs multimarque

Mais quid de l’entretien et de la réparation ? Voilà qui vient illustrer à merveille notre récente analyse sur la stratégie pragmatique des constructeurs chinois (voir « Quand la Chine s’éveillera à la distribution de ses VN, VO, pièces et services en Europe… »). Si la déferlante chinoise passe d’entrée par l’offre à la fois compétitive et compétente de l’après-vente de la réparation multimarque et de points phygitaux pour les showrooms, les constructeurs européens risquent bien de devoir revisiter leur positionnement en  matière au moins de distribution de pièces et de services…

Car Aiways a franchi le Rubicon. Afin de disposer d’un maillage d’ateliers de mécanique et de carrosserie à même de traiter les U5 dès leur mise en circulation, le constructeur chinois a passé un accord avec les centres Feu Vert ainsi que ceux partenaires de GoMecano pour la maintenance, et avec Albax/Lecoq et AD pour la réparation-collision.

Quant à l’assistance, elle est gérée par Acta. De quoi rassurer les acquéreurs potentiels d’U5, qui pourraient craindre le manque de représentation d’Aiways par un réseau de concessions ou d’agents au moment de faire entretenir ou réparer leur voiture.

Car l’U5 d’Aiways avance un certain nombre d’arguments intéressants et dans l’air du temps, et autrement plus rassurants que sa compatriote, la Suda SA01, dont le récent crash-test par l’ADAC allemande fait froid dans le dos. Le SUV urbain d’Aiways, lui, a récolté trois étoiles au crash-test EuroNCAP en 2019 et bénéficie d’équipements de sécurité nombreux. Mais son argument principal reste son autonomie de 410 km, qui la place parmi les meilleures du marché.

 

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com