Actualités Réseaux Réparation-collision

Five Star : +80% de candidats à l’adhésion

L’année 2020 difficile qui a frappé le secteur de la carrosserie encourage les réparateurs encore sans enseigne à se rapprocher des réseaux existants. Et dans la course aux adhésions, Five Star continue d’être bien placé, grâce à son excellente image de marque et au soutien qu’apporte le groupement d’intérêt économique (GIE) à ses membres.

Arnaud Winling et son épouse, gérants de la Carrosserie Saint-Jean en Moselle, faisaient sous-traiter les opérations de réparation carrosserie avant de rejoindre Five Star.

Être totalement indépendant et ne faire partie d’aucun réseau a pu s’avérer très difficile au cours d’une année 2020 marquée par la crise économique née de la pandémie de Covid-19. Parce que c’est en totale autonomie et sans les nombreux services que peut apporter une enseigne que les carrossiers sans panneau ont dû traverser les nombreuses turbulences de l’an passé.

Des turbulences qui ne sont pas près de cesser, puisque le coronavirus est encore là et que les restrictions de circulation qui brident l’activité économique sont toujours de mise, lesquelles entraînent fatalement une baisse de sinistralité qui porte préjudice au secteur de la réparation-collision.

L’apport d’affaires attire les indépendants

C’est pourquoi l’attractivité des enseignes bien structurées se confirme et Five Star, parmi elles, brille particulièrement. En janvier 2021, le réseau a enregistré une hausse de 80 % de candidatures par rapport au même mois de 2020. Il faut dire qu’en termes d’apport d’affaires, l’enseigne du groupe Axalta est très compétitive. « Une meilleure adéquation de nos adhérents avec le cahier des charges des apporteurs d’affaires leur permet de bénéficier de volumes plus conséquents pour soutenir leur activité », souligne Catherine Duyck, responsable marketing et services de Five Star.

Ce que confirme Christine Legrand, responsable de développement réseau pour la région Grand Est. « Les candidats ne choisissent pas Five Star par hasard, reconnaît-elle. Évidemment, ils ont bien compris que les plateformes de gestion de sinistres favorisent les réseaux de carrosseries. Mais s’ils apprécient de pouvoir être accompagnés par la force d’un réseau, ils savent qu’ils peuvent rester maîtres chez eux en nous rejoignant, c’est d’ailleurs une valeur cardinale chez Five Star. »

La force d’un fabricant de peinture en soutien

Mais les apporteurs d’affaires ne font pas tout. Le fabricant de peinture auquel Five Star appartient pèse beaucoup dans la décision des candidats à l’adhésion au réseau. « Le fait d’être adossés au Groupe Axalta et de bénéficier de la gamme de produits Cromax et de l’outil de chiffrage de Sidexa constituent autant de points d’attraction majeurs », appuie Christine Legrand. Néanmoins, tout comme les adhérents actuels du réseau, les prospects doivent satisfaire à un cahier des charges précis et pointu, et se montrer à la hauteur du niveau de service de l’enseigne.

Toutefois, nul besoin d’être carrossier d’origine pour intégrer le réseau, comme le confirme le témoignage d’Arnaud Winling, gérant de la Carrosserie Saint-Jean à Courcelles-Chaussy, en Moselle (57). « J’avais une activité exclusivement mécanique jusqu’alors, je sous-traitais les opérations de carrosserie mais je n’étais pas toujours satisfait, relate-t-il. Par ailleurs, je suis bien conscient des évolutions techniques, et notamment du développement des voitures électriques et hybrides. En rejoignant Five Star, j’ai pu rapidement obtenir les agréments des assurances et diversifier mon activité; pour moi, c’est une façon de préparer l’avenir. »

L’entraide au sein du GIE : un atout

C’est également l’aspect humain qui joue dans la décision des réparateurs sans enseigne de rejoindre Five Star. « Le choix de Five Star s’est imposé naturellement, c’est un réseau qui bénéficie d’une forte confiance auprès de nos clients, ajoute Arnaud Winling. Par ailleurs, je me réjouis de pouvoir échanger avec les autres adhérents Five Star, je pense que c’est un excellent vecteur d’innovation et d’amélioration. » Ce qui se confirme par le fait que plusieurs desdites innovations sont venues du réseau lui-même, comme le DMS Global Star Repair, conçu par CDR Group, qui détient plusieurs carrosseries Five Star.

Et les efforts de communication de l’enseigne semblent également payer. Philippe Bidault, à la tête de la carrosserie Vallée Color à Sombernon, en Côte-d’Or (21), convaincu d’intégrer le réseau par ses confrères déjà adhérents et par son fournisseur de peinture, reconnaît que « les efforts de Five Star en matière de communication sont réellement valorisants pour l’enseigne et pour notre carrosserie ».

Une stratégie de communication passée à la vitesse supérieure depuis ce début d’année 2021, puisque pour la première fois, Five Star a pris le chemin de la télévision grand public.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com